Social

SMIC – La grille indiciaire attendue

«Notre patron ne pense pas augmenter le salaire tant que la grille indiciaire n’est pas connue » souligne un employé qui attend impatiemment. Le ministère de l’Emploi, de la fonction publique est silencieux après l’annonce de la sortie du décret d’application concernant la hausse de salaire minimal à 200 000 ariary. Selon un responsable des ressources humaines dans une entreprise, le décret n’est pas à proprement parler sorti car la grille indiciaire est incluse dans ce décret normalement. « C’est juste un communiqué qui nous est parvenu. La Caisse nationale de prévoyance sociale n’a pas encore publié le nouveau salaire minimum. Ce qui veut dire que le salaire minimal est le même qu’avant. La grille indiciaire accompagne le décret normalement. Et les employeurs ne décideront pas cette augmentation tant que la grille n’est pas effective. Il faut dire que l’application de 200 000 ariary reste rude pour les entreprises à faible rendement. Or à la première lueur où le décret sort, le ministère de la Fonction publique peut punir les entreprises ne suivant pas la loi », explique un responsable des ressources humaines dans une entreprise privée.
Le salaire par catégorie s’élèvera aussi dès que cette grille sera en vigueur. Bon nombre de chefs d’entreprise se plaingnent déjà de l’application de ce salaire sans le dire à haute voix. D’autres personnes qui emploient des gardiens ou des femmes de ménage sont aussi censées appliquercette augmentation. « Les domestiques sont payés de 50 000 ariary à 70 000 ariary selon leur employeur. Mais il faut dire que personne ne peut vraiment rémunérer une nounou à 200 000 ariary par ces temps difficile. De plus, la plupart sont nourries et logées. Mais certaines de ces domestiques possèdent des diplômes et des licences et je crois qu’il faut que les responsables expliquent qui bénéficiere vraiment de cette augmentation », explique une mère de famille.

Mamisoa Antonia