Actualites Politique

Retraite avancée – Alain Ramaroson un avenir incertain

A ttendu. La rumeur a déjà circulé sur les réseaux sociaux au mois de mars alors qu’il était encore en prison. Un membre de la famille a expliqué que c’était juste pour créer du bruit un peu partout. Cette personnalité est très connue dans le monde tant politique qu’économique. C’est l’évènement de 2009 qui a fait monter sa popularité dans tout Madagascar. Il a confisqué des biens de l’ancien président de la République, Marc Ravalomanana, entre autres, des voitures blindées. En participant à la manifestation de 2009 pour devenir plus tard membre de la Haute autorité de la Transition (HAT), Alain Ramaroson n’a pas manqué, jusqu’aux moindres détails, la vie politique à Madagascar, c’est pourquoi les Tananariviens ne ressentaient point ce célèbre personnage.

Conflit familial

Alain Ramaroson faisait partie des intouchables pendant la transition de 2009-2013. La preuve, il faisait des démonstrations de force partout d’autant plus q’il était escorté comme un président d’institution alors que il n’était que membre du Conseil supérieur de la transition (CST). Qui aurait cru qu’un jour il se retrouverait en prison? Pourtant, le destin en a décidé ainsi. Le 3 août 2016, il a été interné à la prison d’Antanimora, pour un conflit purement familial qui n’a rien à voir avec la politique pour laquelle il a toujours fait preuve de courage. Il a été accusé à la suite de deux litiges fonciers l’opposant à sa famille, pour « faux et usage de faux ». C’est la raison pour laquelle sa famille avait porté plainte contre lui. Le verdict est tombé. Concernant la première affaire, il a été puni d’une lourde peine de trente mois d’emprisonnement avec une grosse somme d’amende à payer de 200 millions ariary . Quant à la deuxième affaire, toujours dans le cadre d’un litige foncier à Andoharanofotsy, douze mois d’emprisonnement et une amende de 950 millions ariary, soit un total de trente six mois et dix sept jours de prison. Même dans la famille, il n’y a pas de pitié, tout est question d’intérêt. La preuve vivante est donnée par le cas de ce fameux politicien.

Vie politique

Depuis son emprisonnement en 2016, Alain Ramaroson a manqué pas mal de choses quant à la vie politique du pays. Président du parti politique « MASTERS », il a été accusé, à maintes reprises de déstabilisation, considéré par d’autres comme « un vrai patriote » ou même « un dinosaure politique » pour certains. Interrogé par les journalistes à sa sortie de prison, il a simplement déclaré, « je préfère ne pas encore m’exprimer », lance-t-il. Vu les circonstances actuelles, à l’allure où vont les choses, il serait préférable pour lui de prendre sa retraite politique. Ne serait-ce que pour simplement laisser la place aux jeunes, parmi lesquels le président de la République fait partie. Les vieux loups devront se consacrer à autre chose car ce qui n’a pas été fait depuis, a peu de chance de se réaliser à l’avenir. La société évolue comme le paysage politique. Ayant été membre fervent de la HAT et, à l ’ époque, un ami du président de la République Andry Rajoelina, Alain Ramaroson voudra-t-il encore le soutenir ou garder un silence absolu? Attendre et voir.