Actualites Ils ont marqué la semaine

Lalao Ravalomanana : Fin de règne

Un bilan catastrophique. Ordures ménagères non ramassées, rues mal entretenues, éclairages publics défaillants, remblais interdits mais autorisés pour mieux alimenter les inondations dès les premières pluies, marchands illégaux squattant rues et trottoirs, charretiers et tireurs de poussepousse dictant leurs quatre volontés, embouteillages à n’en plus finir… Voilà le quotidien des habitants de la capitale, classée la ville la moins propre ou plutôt la plus sale d’Afrique, sous la gestion de Lalao Ravalomanana. Que son mandat expire le 22 septembre, et qu’elle cède sa place à un Président de délégation spéciale, PDS, qui va s’en plaindre? Sauf les militants radicalisés du TIM, incapables qu’ils sont à réfléchir même un tout petit moment. Ses incompétences manifestes ont eu des impacts négatifs sur les performances électorales de son mari, Marc, lors des deux tours de la présidentielle. Le candidat numéro 25 a perdu la bataille de la capitale, en laissant son principal adversaire remporter dans de nombreux fokontany des six arrondissements.