Actualites alaune Grand Angle

Festival Diégo Magnitry Danse – Un parfum de sensualité

Le festival Diégo Magnitry Danse sillonne plusieurs villes de Madagascar pour répandre un bon parfum de sensualité. À chaque escale, stages et concours réunissent les adeptes de la danse dans la bonne humeur.

D epuis le 31 juillet, le festival Diégo Magnitry Danse effectue des tournées régionales. Cette édition 2019 s’affiche plus intense dans son concept en général. Il s’opèrait, au début de ce deuxième volet, dans six villes de Madagascar à travers des concours et des stages sur plusieurs disciplines. Mahajanga, Antananarivo, Antsirabe, et Toliara ont pu vivre de merveilleuses expériences et ont élu leurs représentants pour disputer le trophée Magnitry danse 2019. L’événement fait de beaux échos. Fianarantsoa a manifesté son intérêt de faire partie de cette belle aventure, portant ainsi à sept le nombre de villes participantes. La capitale du Sud-Est reçoit, actuellement, deux jours de stage avec Roddy France Tsialiva, l’initiateur du projet et danseur aux multiples médailles. Semba, de salsa shine et rueda, de bachata sensuel, d’urban kiz, et de tarraxina se font découvrir dans chacune des villes où Roddy passe. Du 4 au 7 septembre, Toamasina s’enivrera, à son tour, de cette fièvre contagieuse de la danse. Antsiranana regroupera les finalistes de chaque ville et prévoit un festival haut en couleurs du 28 septembre au 6 octobre.

Le festival à Antsiranana

Samedi 28 septembre à 20h : Soirée d’ouverture à l’Hôtel de la poste avec les invités des autres régions de Madagascar, les danseurs de France, CID Madagascar, FFD Réunion. Dimanche 29 septembre à partir de 15h: Après-midi dansante chez Kidykidz. Lundi 30 septembre : tournage du flash mob devant la « Région DIANA» dans la matinée et stage de danse par les formateurs de France à partir de 18 heures. Mardi 01 octobre : tournage de flash mob à la Montagne des Français dans la matinée, et stage de danse par les formateurs de France à partir de 18 heures. Mercredi 02 octobre : sortie à la mer d’émeraude, suivie d’une soirée latino au New bar. Jeudi 03 octobre : visite de la Saline dans la matinée, et stage de danse par les formateurs de France à partir de 18 heures. Vendredi 04 octobre à partir de 13 h : carnaval et flash mob au Ritz, devant la Région, sur la Place musique et match de basket à l’Hôtel de ville. Stage de danse par les formateurs de France à partir de 18 heures. Samedi 05 octobre à 16h: spectacle, final du concours Trophée Magnitry Danse 2 et remise des lots à l’Alliance française d’Antsiranana. Dimanche 06 octobre : détente à Orangea avec toute l’équipe de Diégo Magnitry Danse, les invités, et les partenaires.

Trophée

La danse afro latino met en compétition plusieurs couples pour disputer le trophée Magnitry danse dans chacune des villes participantes. Très pris au sérieux, ce concours offre un beau spectacle qui allie grâce, sensualité, technique, et créativité. La bataille entre les candidats en lice est rude. L’organisation offre aux finalistes un séjour à Antsiranana pour disputer le trophée Magnitry Danse. Sonia Rasoamanalina et Armand Rakotonirina représenteront Mahajanga. Sonia Rasoamanalina et Armand Rakotonirina porteront les couleurs de la capitale. Les deux premiers ex-aequo Alexia Rakotonjanahary aux bras de Laza Olaf Rasolonjatovo et Laurence Fanomezantsoa avec Valisoa Randrianasolo défendront celles d’Antsirabe. Toliara a opté pour Mamitiana Herline Soafaranirina et Rhyo François Randrianantenaina. On connaîtra dans les prochains jours ceux de Toamasina et d’Antsiranana.

Un autre grand rendez-vous

Le festival Diégo Magnitry Danse 2 est assisté par le Conseil Indépendant de Danse ou CID Madagascar et la Fédération Française de danse du département de La Réunion. « Nous voulons faire d’Antsiranana un autre grand rendez-vous de la danse. Nous avons déjà montré dans tout l’océan indien qu’Antsiranana a du potentiel et sort vainqueurs des grandes compétitions de danse de ces trois dernières années. Et au lieu de toujours aller découvrir ce qu’il y a à l’extérieur, plutôt inviter les gens à venir ici. Par le biais de ce festival, nous entretenons la passion pour la danse, offrira une nouvelle distraction à la ville d’Antsiranana, et contribuera à la réduction de la délinquance qui est un obstacle majeur dans le développement d’Antsiranana, une ville qui a ses charmes la rendant unique », explique Roddy France Tsialiva, fondateur de Jeune Amateur de Danse Latine Salon et Sportive ou JADL’S.