Actualites Alternative

Concours énergies – Madagascar défend son projet Biogaz

M iora Fandresena Veloarivony et Herinomena Randrianarimanana, élèves en 1ere C du Lycée Andrianampoinimerina Sabotsy Namehana, accompagnés de leur professeur de physique, Vonjy Nirina Rakotoroalahy ont rejoint, hier, l’île Maurice. Ils participeront au concours régional Energies et exposeront leur projet « le Biogaz au  lycée  » dans le cadre du second Forum régional des Énergies durables.

Le projet à la fois réaliste et indispensable profite à la société et à l’environnement. « Notre projet consiste à produire du gaz, destiné à  la  cuisson  avec  le  recyclage  des  ordures  organiques.  C’est  très  écologique  car,  non  seulement, nous  avons  du  gaz  après la fermentation des ordures mais aussi des engrais naturels  », a expliqué Vonjy Nirina Rakotoroalahy. Le lycée a déjà étudié la faisabilité et compte collaborer avec la commune rurale de Sabotsy Namehana dans le ramassage et le recyclage des déchets organiques du marché.

Les ambassadeurs de Madagascar vont tout tenter pour décrocher la première place. Ils concourent aux côtés des élèves ayant pour projets « Solar Lycée » du lycée Said Mohamed Djohar pour les Comores ; « A proposal to use solarenergy as  an  alternative  power source  for  MauritiusCollege » de Mauritius College Boys pour Maurice; et enfin «  Solar  grass  cutter  »  de Anse  Royale  Secondary School pour Seychelles. La participation d’un éco-école malgache à ce concours est déjà considéré  comme une récompense pour Madagascar National Parks, sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du développement durable, car la promotion  de  l’utilisation  de l’énergie  renouvelable  par les  jeunes  est  un  des  facteurs qui réduiront la déforestation, causée en grande partie  par  l’utilisation  des bois pour l’énergie » a souligné le Dr Mamy Rakotoarijaona, directeur général de MNP.

Le programme Énergies, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien et le réseau Eco-Schools océan Indien permet aux jeunes de se rencontrer, d’enrichir les partages. Il encourage également les élèves et les enseignants à appréhender de manière souple la transition énergétique. Le projet permettra au gagnant de remporter le financement à hauteur de 3.000 euros.