Actualites Social

Bien-être – Les comportements humains  entre les mains des psychologues

Les psychologues, des professionnels qui ont le grade de maître ou de docteur, ne sont pas des médecins. Ils ne sont pas non plus des psychiatres, mais ils se spécialisent dans le traitement des difficultés des comportements humains 

Sept nouveaux psychologues diplômés. Ces professionnels de la deuxième promotion de l’Université catholique de Madagascar (UCM) grossissent les rangs des
psychologues de la Grande île. Ils sont actuellement une vingtaine à couvrir les plus de 25 millions d’habitants. À Madagascar, le ratio par habitant n’est pas encore établi, mais selon un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé en 2001, « dans les régions de l’Afrique et de l’Asie du Sud-Est, 90% de la population ont accès à moins d’un psychologue pour 100 000 habitants ».
Le métier de psychologue ne s’adresse pas à tout le monde. « Il faut terminer un cursus de cinq années dont un an d’internat avec un stage pratique. Lorsqu’ils ont le grade de master, ils ne portent pas de titre spécifique, on les identifie directement par leur nom, leur grade et leur fonction. Lorsqu’ils ont le grade de doctorat, on peut les appeler docteurs. Mais ce ne sont pas des médecins », précise Kolo Randriamanana, psychologue.
Dans les films, on voit souvent un patient couché sur un divan et un psy qui lui pose des questions, l’écoute et prend note. « Il s’agit de la méthode psychanalytique, l’approche la plus ancienne. Le procédé dépend de chaque psychologue, selon l’approche théorique ou pratique que celui-ci choisit d’adopter. Il y a aussi d’autres approches comme le behaviorisme, l’approche humaniste, l’approche cognitivo-comportementale », ajoute-t-elle.

Traitement
Le psychologue n’est pas « celui qui traite les malades mentaux ». Il est un spécialiste des comportements humains en évaluant et en traitant les difficultés au niveau des comportements d’un ou plusieurs individus. Cela peut être des problèmes sur le plan des pensées, des émotions et/ou des comportements, mais aussi des problèmes relationnels ou organisationnels.
Les services qu’un psychologue offre, ne se résument pas au traitement. Il fait également de l’évaluation, mais aussi des interventions de prévention des troubles et de promotion de la santé mentale. Autrement dit, le psychologue ne sert pas seulement à résoudre les problèmes des gens, à régler ce qui ne va pas, mais aussi à booster les potentiels, à favoriser l’accroissement et le bien-être. Il aborde aussi des problèmes relationnels, organisationnels ou sociaux.
La psychologie peut être appliquée dans la plupart des domaines de la vie, tels que la vie de famille, de couple, le domaine scolaire, des entreprises, du sport, de l’alimentation, de l’art, de la gouvernance d’une localité ou d’un pays, entre autres. En somme, les psychologues sont des agents au service de la population d’un pays pour favoriser l’épanouissement et le bien-être dans divers domaines. Kolo Randriamanana conclut que « quelqu’un qui consulte un psy n’est pas un fou ou une personne faible, mais une personne qui a le courage de s’améliorer et d’améliorer son environnement ».

D’un individu au groupe

Selon la problématique en cause ou le domaine de pratique du psychologue, celui-ci peut intervenir auprès d’un individu ou d’un groupe d’individus (thérapie de groupe, intervention au sein d’une équipe dans une entreprise). Il y a même les psychologues communautaires qui interviennent auprès d’une localité, voire d’une région. Sinon, une entreprise peut recourir aux services d’un psychologue pour diverses interventions: coaching individuel ou de groupe, team building, gestion de conflits, prévention du stress au travail, planification stratégique, diagnostic organisationnel, mise en place de changement, développement organisationnel, etc.
Toutefois, le traitement individuel s’opère en cas de problèmes relationnels (parents-enfants, couple, famille), de stress, d’anxiété, de problèmes scolaires et de troubles mentaux. Lorsqu’il s’agit d’un trouble d’un certain degré de sévérité, le psychologue collabore avec un psychiatre ou un médecin, car il n’est pas habilité à prescrire des médicaments.
Les services psychologiques sont des actes réservés et le titre de psychologue est un titre réservé. En d’autres termes, on ne peut pas s’improviser psychologue. En outre, c’est une profession basée sur des recherches et des méthodes scientifiques, dont il faut un minimum de cinq ans d’études académiques pour les maîtriser. La consultation psychologique est payante car c’est une profession de valeur qui est réglementée, tout comme la profession de médecin, d’avocat ou d’expert-comptable. Le tarif appliqué varie selon le psychologue. Certains ciblent une clientèle aisée, d’autres adoptent des tarifs
tenant plus compte du pouvoir d’achat des Malgaches.

Farah Raharijaona