Actualites Sport

Basketball – Nos rares deux mètres 

Il est encore difficile de trouver à Madagascar des joueurs de grande taille ayant une bonne physionomie pour jouer du basketball. Les techniciens du pays ont néanmoins détecté quelques jeunes de cette envergure, lors des Afrobaskets sur le sol malgache depuis 2010 

La Grande Ile plafonne toujours au sommet régional. Visiblement, nous avons du mal à battre les îles voisines. Est-ce faute de gabarit ? Nous avons des joueurs de deux
mètres, mais encore bien rares. Parmi eux, se trouve Kiady Mahery Rabarijoelina, pièce maitresse de l’équipe nationale de l’Afrobasket U16 en 2013, puis reconduit pour le championnat d’Afrique U18 en 2014. Ce jeune pivot de la sélection nationale qui mesure dans les 1m 95, a débuté sa carrière au club
ASSAF de Faratsiho en 2010, puis au Serasera d’Antsirabe en 2012, au SBC de la même ligue l’année suivante et dernièrement à l’Ascut. Kiady, fracturé au tibia droit lors d’un entrainement banal, est, depuis 2015, en rééducation après son opération à Maurice. Son coéquipier de l’Afrobasket U18G, Kevin Gibert qui mesure pour sa part 2m 02, est à Maurice depuis l’an passé afin de poursuivre ses études.
À partir de 2015, Kevin évolue au sein du club ASCUT. Déjà en nombre très restreint, il faut encore que deux des meilleurs jeunes pivots du pays aillent évoluer à l’étranger. Entre autres, les frères Sitraka et Henintsoa Raharimanantoanina qui mesurent tous deux 2m05. Ils sont en train de finaliser leurs dossiers de transfert.

Auparavant, ils ont évolué ensemble, d’abord au BCR, puis au Dream team SC. Ces derniers temps, le grand frère a passé deux saisons au sein de l’ASCUT d’Atsinanana, en 2016 et cette année. Sitraka a été repéré par des clubs américains, européens, notamment français et espagnols, et d’autres clubs en africains et en argentin, lors de l’Afrobasket U16 à Maurice, l’an passé. Sa famille a finalement choisi de l’envoyer évoluer dans un club français à Chalon-sur-Saône. Il partira au mois d’août pour une durée de trois ans. Son frère Ntsoa s’est déjà envolé pour l’île Maurice la semaine passée, afin de poursuivre ses études. Il y intègrera un club mauricien également le mois.

« Nous avons pu, cette année, former une bonne équipe type. Celle qui a affronté à domicile l’équipe militaire de Saint Petersburg de Russie, juste après la Coupe du Président », souligne l’entraineur national, Jean de Dieu Randrianarivelo dit Deda. « Dix des membres de l’équipe ont la taille moyenne de 1m 95. Il nous suffit de chercher deux meneurs de petite et grande tailles pour les prochains Jeux des Iles, en 2019 », poursuit-il. La plupart des joueurs élites actuels font aux alentours de 1m 95 pour ne citer que Ricky Ley Loubacky et Fabrice Mandimbison de la GNBC du Vakinankaratra, Faralahy de l’ASCB de Boeny ou aussi Dieu Donné alias Hazo Mahagaga du Cospn d’Analamanga. On peut également citer l’ancien joueur de Sebam, Ibrahim Ahmed qui évolue à présent au sein de l’ASCUT d’Atsinanana.
Ce grand homme de 2m 01 qui est d’origine comorienne, défendra plutôt les couleurs de son pays. C’était aussi le cas d’Indris Chakira qui mesure 2m. Cet ancien joueur de Madconsult de Boeny a toujours jouer sous le maillot de son pays à chaque édition des Jeux des Iles. Un autre grand joueur de l’époque, Kilobo Naguib du Stade olympique de l’Emyrne, a décidé de poursuivre ses études aux États-Unis depuis 2009. En vue des Jeux des Iles et de l’Afrobasket 2011, la Fédération malgache a déjà essayé de
naturaliser un Américain, Charles Ramsdell, qui a enfilé le maillot de l’équipe malgache. Malheureusement, il ne lui a pas été permis de jouer et de défendre les couleurs
malgaches aux Jeux des Seychelles

Ibrahim défendra les couleurs 
de son pays d’origine
Kiady Rabarijoelina a disputé 
deux Afrobaskets
Charles Ramsdell, l’Américain naturalisé malgache pour les jeux 
des Seychelles, n’a pas pu jouer finalement

.
Serge Rasanda