Rencontre

JudhGasy – Une chanteuse de talents  trop méconnue

Judith Rajosefa Hanitratiana dit JudhGasy, est championne du genre Bagasy dans une discipline méconnue. Portrait de cette femme en quête de perfection

 

Pour beaucoup de monde, le nom de JudhGasy ne leur dira rien. Cette femme charmante, joyeuse n’est ni plus ni moins que la dernière chanteuse des cabarets que la capitale ait connue. Sur cent personnes croisées dans la rue, combien connaissent JudhGasy ? Mieux vaut ne pas se lancer dans ce genre de sondage tant le constat serait dramatique. Les règles du succès populaire sont parfois mystérieuses. Celles de la médiatisation évidemment contestables.

Ni radio ni télé pour cette orfèvre du mot et de la mélodie. Triste réalité. Il est plus que temps de porter une attention particulière à JudhGasy, chanteuse qui mérite un écho à hauteur de son éclatant talent.

arc-en-ciel
Voici six ans déjà qu’elle trace sa voie en marge des projecteurs. Son morceau « Manam-bola ve ianao » se révèle être une petite merveille. Et le concours de chanson « Feo tokana mozika iray »  a récemment eu le bon goût de la primer. À travers ce concours  organisé par la station RTA, on sent un parcours de qualité incontestable. Chacune de ses prestations musicales est d’une richesse inouïe. Des chansons qui agissent sur nous comme des aimants, qui caressent, consolent, éveillent les consciences. Elles mériteraient les oreilles du plus grand nombre.
JudhGasy est une chanteuse aux multiples facettes, aussi bien créatrice de textes que de mélodies, navigue entre les genres avec une étonnante souplesse. À la fois troubadour, conteuse d’histoires en musique, JudhGasy est l’une de ces chanteuses qui incitent la jeune génération à jouer et à aimer le genre «Ba Gasy ».
Texte, musique, interprétation, tout colle. Accompagnée de sa guitare et de sa kabôsy durant sa prestation, elle a « scotché » l’assistance par la qualité de sa prestation et son rofessionnalisme. Elle fait sonner chaque note avec une précision épatante, le son est net, ses gestes précis, et sa maîtrise est vraiment dingue. Elle est tout simplement une musicienne  très talentueuse. La semaine dernière, la chanteuse a bluffé le jury et le public du Dome Rta lors de la prime de « Feo tokana Mozika Iray ». De « Ny antsika » à « Manakaiky », ou « Manam-bola ve ianao », le public a tout aimé. L’assistance a découvert et adoré l’auteure, la compositrice et la chanteuse d’exception.

malgré son talent, JudhGasy reste encore méconue, du moins du grand public

Sitraka Rakotobe