Actualites Culture

Événement – « Ankiz’Mozika Festival » réussit sa première édition

Après le coup d’essai de « Urban Heart », fixé le 15 août au Coliseum d’Antsonjombe et marqué par un grand succès, s’enchaîne un autre événement, réservé en particulier aux artistes émergents âgés de 7 à 13 ans.
Une double constatation s’impose à l’issue de la première édition de
« Ankiz’Mozika Festival », organisée le 21 octobre par le Cercle germano-malagasy (CGM) / Goethe Zentrum au Skate Park Okalou à Ankadifotsy. Sur scène, le soulagement des futurs interprètes et musiciens bourrés de talents et dotés d’un avenir prometteur, se mêle à la satisfaction du public composé en majorité par des parents et des proches.


La fameuse expression « La valeur n’attend pas le nombre des années » vient d’être confirmée. La plupart de ces acteurs bien choisis sont issus de différentes écoles de musique basées dans la capitale et ceux encadrés par des professionnels. Citons, entre autres, Jejy Music Institute, Association Soamiely, Solofo Mandimby, Zik Maestro, Aria Academy, Centre d’éducation artistique Volahasiniaina, Centre d’éducation musicale Laka Ensemble, Rakoto Frah Junior, LMM, Andry Michael Randriantseva… En présence de Hanna Schuehle, la nouvelle directrice du CGM, des récompenses ont été attribuées aux participants méritants.


Dans l’ensemble, l’objectif de détecter et, par la suite, de faire découvrir une série de talents émergents, tant sur le plan vocal qu’instrumental, a été atteint. La guitare, le clavier, le saxophone, le violon, la flûte… pour interpréter des airs de jazz, de musique classique ou traditionnelle ont été à l’honneur. Le bilan est à la fois positif et concret.
Selon quelques témoins, le niveau des participants est encourageant et palpable. Il suffit de renforcer et d’améliorer leur encadrement afin qu’ils deviennent de futurs musiciens et interprètes de haut niveau. Beaucoup d’entre eux qui ont déjà participé à la version « Jazz kids », lors des éditions du Festival international Madajazzcar, sont promis à un brillant avenir dans leur parcours respectif.

Par Jean Paul Lucien
Photos Mamy Maël