Actualites Social

Technologie – Les opportunités du blockchain s’ouvrent pour Madagascar

Selon le rapport de l’université de Stanford, l’inclusion financière est l’une des applications les plus abouties de la blockchain, avec plus de projets en phase de programme que tout autre secteur.

Les opportunités dans ce domaine sont énormes. Alors que l’inclusion financière est en hausse dans le monde, 1,7 milliard d’adultes ne sont toujours pas bancarisés- les hommes des écono- mies en développement ayant 9% plus de chances d’avoir un compte que les femmes, a noté la Banque mondiale. Heureusement, de nombreux problèmes dans cet espace, tels que le manque d’identité numérique et d’enregistre- ment de propriété, constituent également l’un des principaux atouts de la blockchain.

« De nombreux gouvernements du monde entier considèrent les titres fonciers comme une première étape pour commencer [en blockchain], car dans certains pays, les titres fonciers peuvent être falsifiés, ce qui peut priver les citoyens de leur proposition économique. « L’identification numérique est un autre grand cas d’utilisation de la blockchain. Une enquête de la Banque mondiale de 2014 indique que 18% des non- bancarisés n’ont pas accès aux services financiers. Cependant, plusieurs groupes humanitaires et à but non lucratif se penchent sur cette question. Le PAM a expliqué que, dans le cadre du projet pilote susmentionné en Jordanie, chaque réfugié participant à l’enquête avait un identifiant sur la blockchain, qui pourrait être enrichi de données telles que les dossiers médicaux, l’éducation et les cartes d’identité complètes. » explique Loretta Joseph, experte mondiale en technologie blockchain Compte tenu du large éventail de projets blockchain, il n’est peut-être pas surprenant que 44% des projets soient des initiatives d’inclusion financière qui, bien qu’en étant encore au stade de développement, devraient atteindre plus d’un million de personnes avant 2020, a noté le rapport de l’Université de Stanford Près de la moitié des projets de ce secteur, touchant un plus grand nombre de personnes, est l’un des principaux avantages de l’utilisation de la blockchain.

« Il n’est plus le temps de prendre du recul et d’être un simple observateur, il est temps que les Etats comme Madagascar qui est en quête de développe- ment s’appuient sur cette technologie et façonnent l’avenir. Les décideurs, le gouvernement et l’industrie doivent travailler en- semble » conclut Roseline Emma Rasolovoahangy, associée représentante de l’experte en blockchain au pays.

Le blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s’agit d’une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiées et groupées à intervalles de temps réguliers en blocs, formant ainsi une chaîne3. L’ensemble est sécurisé par cryptographie. Par ex- tension, une chaîne de blocs est une base de données distribuée qui gère une liste d’enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage ; c’est donc un registre distribué et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système.