Reportage

Site de rencontre – Une lame à double tranchant

Se connecter sur des sites de rencontre pour trouver son âme soeur

Un site de rencontre se crée pour offrir aux gens l’opportunité d’établir une relation amoureuse ou amicale. L’accès de ces sites passe par la nécessité de remplir quelques fiches où devront être mentionnées des informations personnelles, voire intimes, susceptibles d’intéresser les autres. Si auparavant les sites internet de ce genre intéressaient peu les Malgaches, depuis quelque temps, beaucoup de gens en deviennent membres, dans l’espoir de trouver une âme sœur ou d’établir une simple relation amicale

Les sites de rencontre sont, en général, créés pour une frange de la population qui n’a plus ni la possibilité ni le temps de nouer une relation sérieuse à cause de leur rythme de travail quotidien, du genre « auto et donc embouteillage-boulot-dodo ». Et rebelote. C’est du moins l’une des raisons principales qui ont poussé les internautes à créer des sites web permettant à bon nombre de personnes d’entrer en contact avec de parfaits inconnus afin de pouvoir se communiquer pour une éventuelle relation avec l’espoir que cela soit sérieuse et durable, mais aussi étendre leur cercle d’amitié.

Relation sérieuse
Au début, les Malgaches n’étaient pas trop partants dans cette démarche car offrir son amitié ou son amour à quelqu’un qu’on ne connaît pas, n’est pas du tout dans la culture malgache. En revanche, de nos jours, la réalité n’est plus la même et beaucoup de Malgaches (tous genres et tous âges confondus) s’inscrivent dans les différents sites de rencontre dans un but bien précis : trouver son âme sœur, ou tisser une relation amicale sérieuse, ou agrandir son cercle d’amis, ou pour vivre quelque aventure érotique.
Certaines femmes proposent même des rencontres très spéciales moyennant une somme d’argent. On ne peut non plus occulter les curieux qui veulent tout simplement savoir ce que font les membres de ces sites. En tout cas, quelle qu’en soit la raison, des Malgaches commencent à s’afficher dans ces sites de plus en plus visités. Comme toute chose née de l’évolution de la technologie créée dans une bonne intention qui est de rendre service ou offrir une chance à chacun de trouver du bonheur, ces sites sont parfois utilisés par des gens malintentionnés pour détruire la réputation d’une personne, surtout des jeunes filles ou femmes en quête d’une vie meilleure.
Fy témoigne sur ce qu’elle vit depuis 2015. « Sur la proposition d’une amie, je me suis inscrite sur un site de rencontre bien connu. Et j’étais bien étonnée de voir dans le site que beaucoup de Malgaches ne cachent plus leur désir de trouver une relation amicale ou sentimentale. Tout compte fait, il n’y a pas de mal à étendre son cercle d’amis. Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est que bon nombre de jeunes osent s’afficher dans ce site dans le seul but de dénicher un étranger, quel que soit son âge, pour sortir de leur condition de vie misérable. J’ai même une amie qui a eu la chance de rencontrer la personne qu’elle cherchait, une relation très bien sérieuse. Aujourd’hui, elle vit en toute quiétude en Europe avec son homme. Par contre, il existe des gens qui ne cherchent qu’une aventure d’un jour sans se soucier du futur de leur relation. Et il est bien dommage que des jeunes filles en arrivent à accepter le marché pour quelques milliers d’ariary. C’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut éduquer les jeunes, non pas pour leur interdire l’accès à ces sites, mais pour les informer sur les intentions des membres afin qu’ils ou elles puissent se protéger de ces pervers. D’un autre côté, j’estime qu’il ne faut pas utiliser ces sites à des fins commerciales et sexuelles car cela nuit à la philosophie de ceux qui ont créé le site pour une bonne cause. »
L’autre revers de la médaille est qu’il est impossible de connaître exactement l’identité des membres de ces sites car souvent, ils utilisent des pseudonymes qui n’ont rien à voir avec leurs véritables identités. Il en est de même de leur âge, un adolescent de 14 ans peut bien donner de fausses informations à la souscription demandée par le site. Ainsi, le risque est énorme pour celui qui essaie de tisser une relation amoureuse avec un enfant sans avoir la certitude que la personne avec qui il entretient une relation est un ou une mineure. La loi ne prévoit pas une telle situation car du moment où une personne majeure essaie de donner un rendez-vous à un enfant mineur, c’est le début d’un détournement. Ainsi, pour les adeptes de ces sites, il est préférable de bien s’assurer que l’on s’adresse à des adultes. Le site a été créé dans l’intention d’aider les gens en leur offrant l’opportunité de s’épanouir dans une aventure merveilleuse qui deviendra au fil du temps, une relation durable, et non pour les plonger dans de graves problèmes qui mettront en jeu tout leur avenir.
Mamy, un cadre d’entreprise, s’est inscrit dans un site de rencontre. Ce qu’il en dit. «  Comme j’étais encore célibataire à l’époque, un ami m’a proposé d’entrer dans un site de rencontre pour trouver mon âme sœur. Et comme chaque membre donne des informations relatives à son identité, j’ai trouvé la photo d’une très belle jeune fille avec des informations qui coïncidaient avec mes exigences. J’ai tout de suite envoyé une mention « j’aime » afin d’établir un contact avec elle. Nous avons continué à nous parler durant un mois, jusqu’à ce que nous ayons décidé d’un commun accord d’organiser enfin une rencontre. À ma surprise, j’ai eu en face de moi une femme de 65 ans qui était encore plus vieille que ma mère. Mon Dieu ! J’étais dans un état pas possible, à tel point que je ne savais plus quoi faire, piégé entre la bonne manière et la trahison puisqu’elle a menti sur son âge. Et depuis ce moment-là, j’ai pu me rendre compte qu’une épouse ne se cherche pas, elle arrive en temps voulu envoyée par Dieu. »

Éducation
Comme tous les réseaux sociaux où les gens tissent des relations quel que soit leur genre, les sites de rencontre aident bien les nécessiteux, sincères en quête des véritables relations durables, mais il y a également ceux qui les utilisent à des fins répugnantes, au risque de perturber sinon de détruire la vie des autres. C’est dans ce sens que les parents, les différents cercles de réflexion doivent attirer l’attention des jeunes, avenir de ce pays, sur les bienfaits et les risques qu’ils encourent en utilisant ces sites. Le fait de leur en interdire l’accès n’est plus une solution, il faut les éduquer pour se protéger eux-mêmes.

Par Christian Rija