#7 Actualites Reportage

Une passion dévorante : Mieux vaut un chien que deux tu l’auras

Ils sont des milliers ‡ Èlever des chiens de race aujourdíhui. Lors des expositions ou des concours canins, de nombreux Èleveurs viennent montrer leurs meilleurs amis. Un record qui en dit long sur la passion des Malgaches pour les chiens de race.

Véritable ami à quatre pattes. En seulement quelques dizaines d’années, l’élevage canin a pris de plus en plus de place dans les foyers malgaches. Surtout dans le cœur des maîtres qui gâtent leur animal devenu un véritable membre de la famille, un véritable enfant qui oblige son propriétaire à endosser une grande responsabilité. C’est surtout grâce à des concours canins organisés par des entreprises et des sociétés que la filière canine s’est développée à Madagascar. Le public n’y vient pas pour seulement voir la compétition, il est présent surtout pour regarder les différentes races existantes dans la Grande Ile, mais également pour demander l’avis des professionnels dans le  but d’acquérir ou adopter un chien de race.

 

Mordus

C’est grâce à l’ACyM (Association des Cynophiles Malagasy), les autres clubs, les groupes dans les  réseaux sociaux, ainsi qu’aux nombreux concours que les Malgaches veulent adopter ou acheter un chien de race. Car c’est dans ces endroits que l’on peut connaitre les besoins de chaque race de chiens. C’est dans ces endroit que l’on peut échanger des idées afin d’avoir les avis et les conseils de personnes qui élèvent des chiens de la même race que nous voulons», explique Mamitiana Rivoarison, propriétaire d’un berger allemand et gagnant du concours Mada Dog Show 2019 à Antsirabe. Les chiens de race ont une valeur inestimable. Comptez entre 
300 000 et quatre millions d’ariary pour avoir un chien de vos rêves. Si vous êtes vraiment mordu, vous ferez peut-être comme certains éleveurs qui vont chercher leurs meilleurs amis à l’étranger. Comptez à combien s’élèverait le coût d’un chien. Ajoutez  à cela l’entretien, environ 150 000 ariary par mois et par chien et vous comprendrez que cette passion est aussi dévorante pour les dépenses mensuelles. Pourtant, le nombre de propriétaires augmente de plus en plus. « Avoir des chiens exige beaucoup de responsabilités et beaucoup d’effort surtout dans le cas de petits chiots. On doit respecter leurs heures de repas, les emmener au véto en cas de maladie… Bref, il faut les considérer comme ses propres enfants si l’on veut qu’ils grandissent», affirme Steph Wyvekens.