Actualites Faits divers

Parc national de Bemaraha – La sécurité revient dans la commune rurale de Bekopaka

e calme revient dans la commune rurale de Bekopaka, porte d’entrée du parc national de Bemaraha. L’insécurité a régressé dans la région Melaky grâce à la collaboration entre les agents des forces de l’ordre et les comités de vigilance villageois ou « andrimasom-pokonolona ». Cette coopération s’est traduite par des rondes de patrouilleurs dans les zones rouges de Bekopaka. La population remarque déjà la diminution des attaques des dahalo. Madagascar national parks (MNP) a doté la commune de soixante-sept lampadaires pour éclairer la ville, d’un véhicule 4×4 à des fins sociales et qui est également à la disposition de la brigade de gendarmerie qui surveille les onze fokontany dans un rayon de 40 à 70 kilomètres. Toutefois, l’OMC opte pour l’escorte des touristes, mesure en vigueur, pour garantir leur sécurité. « Lorsqu’il y a un besoin urgent d’évacuation sanitaire, ni l’hôpital, ni  la  commune  n’a  de voiture pour transporter le malade  », regrette le Dr Koto Pétrie, maire de la commune rurale de Bekopaka. MNP ne ménage pas ses efforts pour améliorer la conservation des Tsingy classés Patrimoine mondial. Ce gestionnaire d’aires protégées renforce ainsi son partenariat avec la commune rurale de Bekopaka en impliquant la population locale. « La mise en place de l’axe stratégique Cogestion vise à collaborer  d’une  manière  active avec les partenaires qui œuvrent dans la zone dans  le  but  de  diminuer les  pressions  et  les  menaces sur le capital naturel du parc. MNP via la direction  du  Parc  national  de Bemaraha a conclu avec les autorités/entités locales une  entente  afin  d’agir conjointement pour réduire les menaces et/ou mettre en œuvre des activités pour renforcer l’acceptation de MNP comme contributeur au  développement  des zones  périphériques  des aires protégées», partage MNP. En 2018, l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la science et la culture (Unesco) a lancé son projet « Pour une meilleure intégration économique et socioculturelle des femmes vivant autour du site du Patrimoine mondial de l’Unesco, les Tsingy à Bemaraha, MNP prévoit la construction d’un marché aux normes ainsi qu’un terrain de foot dans la commune rurale de Bekopaka.