Sport

Motocross – 4h Honda – La vingtième pour KTM

Le record de participation a été battu cette année avec 89 équipages

La victoire finale est revenue à l’équipage n°3, Claudio Tida-Pascal Dorseuil, sur KTM SX-F 350,
au terme de la vingtième édition des 4 Heures Honda

Le record de participation a été battu cette année avec 89 équipages

L’attente en valait la peine. Après plusieurs tentatives ratées, Claudio Tida a enfin soulevé le trophée des 4 Heures Honda, dimanche au SRK à Imerintsiatosika. Le quintuple champion de Madagascar a gagné tout ce qui peut être gagné dans la Grande île, enfin presque. Seules les 4 Heures lui résistaient, encore et encore. C’est désormais de l’histoire ancienne. Aux côtés de Pascal Dorseuil sur la KTM SX-F 350 n°3, il est enfin entré dans le cercle fermé des vainqueurs de la mythique course.
Troisième l’an passé, le duo Tida-Dorseuil a offert une victoire symbolique à Madauto, concessionnaire de KTM
et Honda et qui organise les 4 Heures, au terme de la vingtième édition.
Ce succès a été acquis à la suite d’une passe d’armes mémorable avec l’équipage de la Husqvarna FC250 n°1, composé de Ranty Ernest et de William Oosthuizen. C’est dans la troisième heure que Dorseuil a fait la différence, creusant un écart conséquent. Claudio a donné le coup de grâce dans la dernière heure, pour terminer avec une avance de trois minutes au passage du drapeau à damier, au bout du 2e tour.

Sensation à part

« C’est une sensation à part de gagner les 4 Heures », s’exclame le pilote originaire de la côte Est, à l’arrivée. « L’an passé, nous étions pénalisés dès le premier tour par un problème de pneumatique. Le même pépin s’est reproduit samedi. Mais heureusement, c’était durant le prologue, et nous avons réparé le tout avant la course de 4 Heures. Pascal a très bien roulé. Nous passons de troisièmes en 2018 à premiers cette année. Nous pouvons dire que nous avons rectifié le tir », indique-t-il. Dorseuil aussi n’a pas manqué de féliciter son équipier: « Nous avons rencontré un souci lors de notre premier ravitaillement. Mais après, les mécanos ont bien réagi pour corriger le tir. Claudio a été au top. Il est aussi très bien entouré, ce qui l’a grandement aidé» .
Avec cette victoire, le Réunionnais ajoute un nouveau trophée à son palmarès déjà très bien rempli. Faut-il rappeler qu’il a enregistré son vingtième titre de champion national à la fin de l’année dernière?
Rouler sur une 350 a donc porté ses fruits, pour l’équipage n°3. Et pourtant, il y a encore quelques jours, Claudio était loin de dompter sa nouvelle machine. « Aujourd’hui, je ne l’ai pas
encore apprivoisée à 100%. Mais je peux dire qu’il y a une réelle progression depuis ma première prise en mains. J’ai décidé de rester sur la 350 pour les courses à venir et je finirai la saison 2019 avec cette moto », précise-t-il.
Auparavant, il roulait sur une SX-F 250 de la marque autrichienne. Le poids est pratiquement similaire entre les deux machines. Par contre, la différence de puissance est considérable. On suivra de près l’évolution de Claudio à ses commandes, tout au long de l’année. 

Editorial