Sport

Jeux des Iles de l’Océan indien – Madagascar déjà lanterne rouge

Les Barea dans la même poule que le Club M Maurice et les Seychelles

Finir premier des Jeux des îles de l’océan indien de 2019 restent une utopie pour le clan malgache. Les préparatifs des athlètes accusent un sérieux retard par rapport aux îles sœurs

Les Barea dans la même poule que le Club M Maurice et les Seychelles

A J-146 du début des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI), les choses s’accélèrent aussi bien pour l’île
Maurice, hôte de l’événement que pour la Réunion. Des JIOI qui sont prévus se jouer du
19 au 28 juillet durant lesquels quatorze disciplines seront en lice (Boxe, athlétisme, rugby
à 7, judo, natation, basket-ball, volley-ball, voile, cyclisme, beach-volley, badminton, football, haltérophilie, tennis de table).
Pour le clan malgache, les préparatifs sont à la traîne.
Le ministère de la jeunesse et des sports ainsi que le comité olympique malgache sont à
cheval pour préparer ce grand rendez-vous sportif de l’océan Indien. Ces entités, jusqu’à maintenant, n’ont pas annoncé le début d’un éventuel regroupement des athlètes aux différentes fédérations sportives concernées.
Le ministre de la jeunesse et des sports a juste fait savoir qu’un comité de préparation
serait mise en place prochainement. Les athlètes concernés ainsi que les entraîneurs ne sont pas encore connus et attendent tous les directives de l’État malgache par le biais du ministère de la jeunesse et des sports.
Pour les réunionnais par exemple, les 400 athlètes ont démarré leur préparation depuis le début du mois de janvier. Leurs entraîneurs sont déjà connus et ceux-là travaillent
déjà avec les athlètes qui iront défendre l’île Bourbon à Maurice.
Partant d’un constat très réaliste, Madagascar souffrira beaucoup en terme de résultats durant ces prochains JIOI.
En 2015, avec aussi quatorze disciplines qui diffèrent légèrement de celles de 2019, Madagascar a terminé à la troisième place au classement général avec 36 médailles d’or. La Réunion a terminé premier avec 84
breloques en or contre 66 pour l’île Maurice. Madagascar a juste pu battre les Seychelles avec 25 médailles d’or.
Sur les 36 médailles d’or obtenu par le clan malgache, cinq ont été obtenu par la discipline « tennis ». Cette fois-ci, le tennis ne figure pas parmi les disciplines jouées à Maurice.
Ce qui enlève déjà quasiment cinq médailles d’or pour Madagascar.

handicap

Le ministre de la jeunesse et des Sports Roberto Tinoka
a du pain sur la planche)

Avec juste cette petite déduction, Madagascar est mal parti pour prétendre gagner une première ou même une seconde place au classement général. L’athlétisme malgache actuel est en train de se chercher, la natation se relève un peu mais reste à une longueur des nageurs réunionnais et mauriciens et même seychellois. La boxe reprend la compétition et les sports collectifs comme le football, basket-ball, volley-ball ne compteront qu’une médaille d’or au classement des médailles. L’haltérophilie pourrait être
la discipline pourvoyeuse de médailles durant ces JIOI 2019. Le tennis de table et le badminton tout comme le cyclisme restent pour l’instant des maillons faibles pour le clan malgache.
En terme d’organisation, le conseil international des Jeux a entamé une réunion les 18 et 19 février à Maurice.
Les Responsables de différentes Commissions de l’organisation du COJI de Maurice ont été nommés.   Tout s’annonce dans les meilleures conditions pour ces JIOI 2019 La Commission Marketing nous a informé que la campagne d’affichage va débuter avec le thème « un océan en partage ».   La flamme des Jeux sera récupérée à La Réunion le 9 juillet et fera un parcours de l’île Maurice jusqu’au 19 juillet.   La décision d’attribution des Jeux de 2023 a été reportée également à la prochaine réunion du CIJ en juillet.

Dina Razafimahatratra