Actualites Social

Haut-ville – La vérification des permis de construire bientôt

La vérification des permis de construction sur les Hautes villes vont bientôt démarrer. « Quinze militaires ont été
formés pour vérifier les permis de construction sur les Hautes villes. Cette opération consiste le recensement et la vérification. En fait, peu de personnes habitent sur les zones rouges limités actuellement. Seuls les sinistrés ayant des permis de construction légaux seront indemnisés. Cette opération se fera dans la plus grande attention car il faut savoir réellement si le permis est légal», affirme Angelo Ravelonarivo, préfet d’Antananarivo.
Trois cent trente six foyers devaient quitter les collines d’Ampamarinana et de Tsimialonjafy ainsi que les autres zones rouges. Presque les personnes concernées ont rejoint les sites d’hébergement soit à l’INFP Mahamasina soit au village Voara Andohatapenaka ou à Iarinarivo Ambohidratrimo. Les vivres sont apportés par le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme et par le Bureau national de gestion des risques et les catastrophes (BNGRC). « Des vivres sont distribués tous les deux jours. Nous avons reçu dix kapoaka (ndlr: boîte) de riz avec des légumineuses mais cela ne suffira pas. Nous sommes nombreux dans la famille », affirme une mère allaitante.
Ceux qui ont perdu tous leurs biens se demandent où vont-ils habiter jusqu’à maintenant. « Nous n’avons rien car notre maison est complètement démoli. Nous ne savons pas où aller. D’après ce qu’on nous a expliqué, nous ne pouvons rester indéfiniment dans ce site d’hébergement. Ma sœur s’est cassé les bras lors de cet incident. L’hospitalisation a été couverte financièrement par l’Etat. Nous devons faire le contrôle actuellement et demande à des bienfaiteurs de nous aider », affirme Bakoly Rasoanantenaina, une sinistrée à Andohatapenaka.

M.A