Actualites Sport

Voile et aviron – Le centre de régate de Sainte-Marie bientôt opérationnel

Le premier centre de régate de la Fédération malgache de voile, d’aviron, de canoë kayak et de surf est en cours de construction dans l’Est de Madagascar, sur l’île Sainte-Marie. Il sera opérationnel début 2019

La Grande île aura des représentants aux Jeux des îles
et aux championnats d’Afrique de voile en 2019

Un bâtiment colonial transformé en centre de régate. Construit en 1910 dans le quartier d’Antsiriginy, au nord d’Ambodifotatra à Sainte-Marie, cet édifice sera réhabilité et restauré pour devenir aussi plus tard, le siège de la Fédération de voile, d’aviron, de canoë kayak et de surf. Après un an de démarche, le président de cette orgnaisation, Brice Jacobson Andrianirina, et le maire de Sainte-Marie, Beassou Ismak Ado Crophe, ont procédé le 12 novembre à la signature du protocole d’accord pour la construction du premier centre de régate de la Grande île. Débutés vers la mi-novembre, les travaux de construction devraient se terminer avant fin janvier. Le coût des travaux s’élève à 18 millions d’ariary. « Nous avons obtenu une grande partie de ce fonds grâce aux cotisations des pratiquants et aux férus de la discipline », précise le président Brice Jacobson Andrianirina. Dans ce centre, la Fédération construira également son siège. Ce premier centre de régale comportera un parcours de 2 500 mètres de long et 250 mètres de large, une base comportant un ponton de départ et celui d’arrivée, et aussi deux hangars. L’un servira de dépôt pour stationner des bateaux à aviron et à voile, et le deuxième comportant différentes pièces qui seront destinées au bureau de la fédération et aux salles d’entraînement et de formation. La Fédération compte actuellement onze bateaux d’aviron de trois types différents, dont solo, double, pour quatre rameurs et trois lasers. Pendant six ans, elle a négocié d’autres sites comme le port de Manakara sur le canal de Pangalanes et aussi le port Jasmin à Antsiranana, mais les négociations n’ont abouti à rien.

Brice Jacobson
Andrianirina, président de la Fédération
malgache de voile
d’aviron, de canoë kayak et de surf

Deux experts
Le Centre sera inauguré le 26 janvier, en présence de hautes personnalités internationales. La cérémonie sera marquée par la mise à l’eau des bateaux d’aviron et des lasers à voile. Deux stages pour les rameurs et une formation des formateurs sont prévus en marge de l’inauguration. Le stage sera dirigé par l’expert de la Fédération internationale des sociétés d’aviron (FISA), l’olympien français Michel Doutre, responsable du développement de la discipline dans les pays francophones. Un autre stage de surf est également programmé le 27 janvier. Celui-ci sera animé par le Britannique Joyce Andy, un expert de la Fédération internationale de surf (FISA). La Fédération tiendra aussi son assemblée générale élective, précédée d’une AGO, le 27 janvier. Le président en exercice briguera un deuxième mandat. La Fédération compte en ce moment quatre ligues, à savoir celles de Vatovavy-Fitovinany, de Diana, du Sud-Ouest et d’Anosy. Celle d’Analanjirofo est en cours de régularisation avec ses quelques clubs. Dans tout Madagascar, cent-vingt-cinq licenciés et vingt-sept clubs ont été recensés dans ces quatre disciplines olympiques sous l’égide de la Fédération.

Le coup d’envoi de la construction du Centre de régate
lancé mi-novembre

Outre la mise en place du Centre de régate à Sainte-Marie et la promotion locale des disciplines olympiques ( voile, aviron, canoë kayak et surf), la Fédération malgache programme de nombreuses sorties internationales l’an prochain. La voile fait partie des disciplines des prochains Jeux des îles de l’océan Indien à l’île Maurice, en août.
Madagascar compte également participer aux
différentes compétitions continentales qui seront qualificatives pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Le championnat d’Afrique qualificatif aux JO 2020 pour l’aviron se tiendra à Tunis, capitale tunisienne en juin. Et le sommet continental de la voile afin de valider le ticket pour Tokyo, est prévu se tenir en septembre en Algérie ou en Afrique du Sud.

Dina Razafimahatratra