À suivre

A suivre / 24 janvier 2020

La traque : Il ne s’agit pas d’une grande première. Depuis des années, les ministères de tutelle, Finances et Fonction publique, ont toujours été préoccupés par ces fantômes qui hanteraient les couloirs de l’Administration. Un peu plus de 23 437 âmes errantes à chasser par l’utilisation du logiciel Augure, équipé par la coopération de l’Union Européenne. Ces opportunistes piquent dans les caisses de l’État dans les 68 milliards d’ariary par an. Ce qui aurait pu financer des augmentations salariales plus conséquentes que les 13% de cette année. Mais ces « mauvais esprits » existent-ils vraiment?

Les prix : La majoration des droits d’accises dans la loi de finances 2020 ont déjà produit les effets escomptés. Les prix des cigarettes, des bières et des boissons alcoolisées ont connu une forte augmentation. Mais qui vont s’apitoyer sur le sort des fumeurs invétérés et des descendants de Bacchus qui mettent en péril leur santé en s’adonnant à leur pêché mignon? Les dépenses engagées pour traiter leurs maladies ont-elles été couvertes par les recettes fiscales
générées par le tabac et l’alcool, privés de publicité par le même souci? Un débat qui a fait long feu autour de quelques verres. 

Add Comment

Click here to post a comment