Actualites Ils ont marqué la semaine

Mireille Rakotomalala – La dernière note

Ne tirez pas sur la pianiste, serait-on tenter de clamer. Comme dans un western où une fusillade aux pistolets éclate dans le saloon d’une bourgade de cow-boys, sortie de nulle part dans le désert californien. Mireille Rakotomalala aura été le dernier ambassadeur en poste dans les capitales incontournables à être démis de ses fonctions. Elle a été nommée en décembre 2017 pour succéder au regretté Jocelyn Radifera à Tokyo. Mireille Rakotomalala, ancienne ministre de la Culture, est une pianiste aux doigts de fée. Un talent hors pair qui ne peut qu’être apprécié au pays du Soleil levant, où les enfants s’initient très tôt à la musique en général, et au piano en particulier. Sans exagération aucune, elle est une amie du Japon. Il reste maintenant au régime de l’IRD de trouver l’oiseau rare. Le Conseil des ministres qui a décidé de l’évincer a été, au départ, prévu à être consacré aux nominations des ambassadeurs à Paris, Bruxelles et Moscou. La ressource humaine autour du président de la République Andry Rajoelina va être jugée sur la qualité des « jokers ».