#6 Actualites Portrait

Oashna Tess – Tel père, telle fille

Elle est jeune, certes, mais elle marche déjà d’un pas assuré vers une carrière artistique, depuis la sortie de « Pas touche», une chanson dont on la voit avec Big MJ. C’est une évidence puisque c’est la fille de Shao Boana, un rappeur populaire des années 1990 et 2000. Portrait d’une artiste qui commence une carrière avec un talent exceptionnel.

L a relève est assurée. Oashna Tess, de son vrai nom Sozy Tessa, jeune chanteuse aux longs cheveux à la façon jamaïcaine, a dévoilé son premier single intitulé « Alamino » il y quelques mois. La jeune demoiselle est la fille du légendaire rappeur malgache, Shao Boana. La jeune fille, comme son père et sa mère, a hérité du virus de la musique et semble vouloir suivre leurs traces. Elle va maintenant essayer de se faire un prénom dans la chanson. Quoi de plus normal pour une jeune fille issue d’une famille d’artistes et dont le père et la mère ont chanté du rap en boucle. Pas du tout classique, Oashna Tess affiche un look à l’américaine et une attitude enjouée. Plongée dans l’univers de la musique depuis sa plus tendre enfance, elle a fait ses premiers pas dans des concours de chant. Cependant, ce n’est que depuis l’année 2019 que la jeune fille, décide de s’attaquer à la musique. Sous les yeux de BJ Label, la chanteuse opère désormais après un beau succès avec Big MJ avec le tube « Pas touche », sorti il y a quelques semaines.

Confirmé

Une voix de velours, un accent à couper au couteau… Voilà comment on peut décrire Oashna Tess, une véritable révélation de la province de Mahajanga. Désormais appuyée par un célèbre producteur le BJ Label, la chanteuse prépare un excellent premier album, savoureux concentré de tubes rap, Ragga dance hall, Roots. Son prochain défi ? Partir en tournée, mais le spectacle n’est pas encore prêt. Elle veut un vrai show, avec de la danse et des performances. Son projet à court terme ? La chanteuse envisage de sortir quelques clips vidéo et des morceaux audio pour satisfaire ses fans. Quoi qu’il en soit, son objectif est avant tout de s’impliquer complètement dans la musique pour accomplir son plus grand rêve, celui de mener une carrière internationale. Marqué par deux titres, dont les superbes « Alamino » et « Pas touche », ce premier effort discographique très encourageant promet de belles choses pour l’avenir, histoire de voir si elle peut faire partie des plus grands puisqu’elle écrit elle-même ses propres textes. Saura-t-elle séduire les fans de la musique urbaine et les autres ? Réponse dans quelques mois.