#4 Actualites Ils ont marqué la semaine

Me Hanitra Razafimanantsoa – En embuscade

Encore une mauvaise appréciation politique des « cerveaux » au service des tenants du pouvoir. Ils ont insisté,par la « loi Brunel » à affaiblir, à réduire à néant, à museler le chef de l’opposition à l’Assemblée nationale. anticipant une éventuelle accession de Marc Ravalomanana. De guerre lasse, celui-ci a fini par emprunter la voie d’une opposition extra-parlementaire. Il a été adoubé comme président d’une plateforme d’opposants rassemblant une vingtaine de partis politiques et associations. Marc Ravalomanana sera ainsi plus nuisible et incisif en dehors du palais de Tsimbazaza. Un retrait contre son gré qui pourrait profiter à la députée Me Hanitra Razafimanantsoa. Lors du Congrès national du TIM, les 12 et 13 juillet à Tanjombato, elle a sollicité Marc Ravalomanana de se présenter aux municipales dans la capitale. Pour redevenir maire. Me Hanitra Razafimanantsoa voulait-elle le détourner du siège douillet du septième vice-président de l’Assemblée nationale? La députée du premier arrondissement a déjà la faveur d’un hebdo pro-régime.