#2 Actualites Reportage

The Jackson Boys : Le Moonwalk made in Madagascar

Plus de dix ans après sa mort, Michael Jackson suscite toujours autant l’admiration de ses fans. Partout dans le monde, de nombreux jeunes lui rendent hommage en reproduisant ses prestations scéniques. The Jackson Boys en font partie

Danser devant le miroir en essayant  de reproduire la chorégraphie du clip de sa chanson préférée (Moonwalk, Smooth Criminal…), nous l’avons tous fait au moins une fois, avec plus ou moins de succès. Dix ans après son décès, Michael Jackson continue d’inspirer les danseurs du monde entier, qui reproduisent avec plus ou moins de talent les prouesses de leur idole. Dans la catégorie des grands crus, on peut citer le groupe The Jackson Boys qui a livré une performance dantesque, sur des tubes tels que Scream, Thriller ou Smooth Criminal. Un groupe composé de cinq jeunes gens (Mandresy, Iaviantsoa, Fano, Nilaina,  Harimanjato) qui ont travaillé dur afin de reproduire au mieux l’œuvre du  roi de la pop. Le déclic, après le décès de Michael Jackson, le 25 juin 2009. Iaviantsoa Ratiarison, le petit frère de Mandresy Ratiaholison, après avoir travaillé en toute discrétion les chorégraphies dans sa chambre, a finalement eu l’idée de se mettre dans la peau de Michael Jackson dans sa chanson Billie Jean, lors d’une fête scolaire. Une idée subtile qui a été soutenue par la direction de son établissement et avec l’accord de ses parents. Un coup d’essai marqué par une  réussite encourageante.

 LA PREUVE

Bien décidé à aller de l’avant, Iaviantsoa  déjà dans le bain, a davantage foncé  pour mieux prouver son talent.  Sollicités dans les événements familiaux, ces jeunes ont assuré avec succès dans diverses animations à l’instar des mariages, des fiançailles, les baptêmes et autres fêtes familiales.  Une première invitation pour affronter le grand public, c’était lors de la formule Vox Pop organisée par la chaîne privée Rta. Chapeau, gants, costume noir, chaussettes blanches, tout y était. En y ajoutant les clameurs du public. C’est de là que l’idée survient. Voahirana Rasaholison, la mère de Iaviantsoa et Mandresy, décide de créer le groupe The Jackson Boys en 2010 en donnant le rôle du leader à son fils Mandresy.

Pour ressembler au mieux au roi de la pop, le manager du groupe fait  de grands investissements dans l’achat des tenues et accessoires pour marquer le coup à chaque chanson.  En neuf ans, avec un travail acharné, The Jackson Boys a réussi son pari puisqu’une fois devant les projecteurs, il arrive à nous donner l’impression que c’est bien Michael Jackson qui est sur scène.

Ce groupe a la technique impressionnante pour que sa performance reste inoubliable. Un hommage qui nous rappelle quel showman était Michael Jackson. « On veut juste montrer que si Michael Jackson était venu à Madagascar de son vivant, ce serait  comme ces genres de prestation dans notre concert qu’il offrirait. En tous cas, on essaye de le reproduire, mais pas de l’imiter ou le copier», explique Voahirana Rasaholison le manager du groupe. « Notre objectif est également de partager tout ce qu’il a laissé, histoire de faire découvrir aux plus jeunes l’héritage musical et scénique du roi de la pop », conclut Mandresy Ratiaholison.