#1 Actualites Sport

Faneva Ima et Les Barea : Zébuts d’or

La fièvre des Barea continue. Après une enivrante CAN 2019, les hommes de Nicolas Dupuis sont en route pour l’édition 2021 au Cameroun. Deux victoires contre l’Éthiopie et le Niger les motivent, avant d’affronter la Côte d’Ivoire en 2020

Un tiers de parcours sensationnel. Les Barea de Madagascar, engagés dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 qui se jouera au Cameroun, semblent bien partis pour goûter à cette aventure continentale.
Gagner par 1 but à 0 à Mahamasina le 16 novembre contre l’Éthiopie, a été perçu comme un petit succès par le public, mais aussi par les médias malgaches. Mais le but de la tête de Rayan Raveloson à la 18e minute a été tout simplement magique et a créé l’euphorie de tout un stade. Après, le public a pu voir plus de poigne et d’engagement de la part des Éthiopiens. Pour Nicolas Dupuis, c’était un match très difficile, mais ses joueurs ont pu réaliser l’essentiel en gagnant les trois premiers points du groupe K.

« Nous avons effectué notre premier match après trois mois durant lequel le groupe s’est éparpillé un peu partout. C’était difficile de se remettre tout de suite au niveau où il était durant la CAN. Je peux même dire que cette prestation des Barea contre l’Éthiopie était prévisible. Mais je peux aussi dire que mes joueurs se sont tout de même bien défendus. Adrien Melvin n’a pas eu besoin d’effectuer ses prouesses habituelles et sortir un arrêt décisif. Ils ont fait l’essentiel, ramener les trois points de la victoire », estime-t-il.

Contre le Niger, le constat a laissé sans voix et a surpris tout le monde, y compris les commentateurs et les consultants des émissions consacrées au football sur le continent africain. Gagner 6 buts à 2 contre le Niger à Niamey a été un exploit où l’on a vu les Barea de Madagascar ridiculiser leurs adversaires.

Nomenjanahary Lalaina, Abel Anicet Andrianantenaina, Carolus Andriamahitsinoro, Voavy Paulin et Morel ont été les buteurs.

Deux tiers restants

Comme les Barea de Madagascar ont au total six matches à jouer durant ces éliminatoires de la CAN 2021, et que deux ont été joués, il restera donc quatre matches à jouer. Au tiers du parcours en terme de match joués certes, mais déjà à plus de la moitié si on considère les six points gagnés. Leader du groupe K, les Barea de Madagascar observeront une longue pause de huit mois avant d’affronter la Côte d’Ivoire.

Les perspectives d’une qualification pour la CAN se dessinent. D’une manière générale, la qualification est quasi certaine en ayant douze points au compteur. Mais pour vraiment s’assurer d’une qualification, il faudra aller chercher deux autres victoires.

« Les éliminatoires pour la CAN reprendront au mois d’août pour les Barea de Madagascar. Huit longs mois durant lesquels il faudra absolument trouver des matches amicaux à jouer. Au-delà, un regroupement périodique sera nécessaire en parallèle. Eh oui, cela représentera un investissement colossal, mais l’éventuelle qualification pour la CAN 2021 doit se préparer et passer par une préparation sérieuse et rigoureuse. C’est comme cela qu’on pourra éviter les mauvaises surprises », analyse un technicien de la Fédération Malgache de Football.

Un mémorable au revoir pour un bel élan de départ

Ima Faneva, qui a passé quatorze ans en sélection nationale malgache et capitaine de cette sélection depuis 2017, part à la retraite. Celui qui a fait ses débuts au sein de l’Uscafoot, qui a pu enchainer en France et qui joue actuellement en Arabie Saoudite, est sorti par la grande porte pour marquer sa retraite en sélection nationale au sein des Barea de Madagascar.

« Vivre la belle aventure de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 a été tout simplement mémorable pour moi, mais aussi pour le football malgache. Une qualification à la CAN, mais ensuite une place de quart finaliste, c’était une mission difficile, mais nous l’avons faite. Je pars avec le sentiment du devoir accompli, croyant toujours en un meilleur avenir pour les Barea de Madagascar où la jeunesse aura son mot à dire », rappelle Ima Faneva.
Marié depuis 2009 et père de deux garçons, Daren et Aren, Ima Faneva pense jouer encore quelques années dans le milieu du football professionnel. Signant encore pour deux ans au club saoudien d’Abha, sa retraite officielle n’a pas été encore annoncée.

Si Ima Faneva part à 35 ans, il donne l’opportunité aux Barea de Madagascar d’évoluer encore mieux sur la scène africaine et mondiale. Le brassard de capitaine a été confié à Abel Anicet Andrianantenaina, la star de Ludogorets. « C’est une immense joie et une grande fierté pour moi de tenir le rôle de capitaine des Barea de Madagascar. Je suis prêt à tout donner pour mon équipe et mon objectif sera de qualifier les Barea de Madagascar pour la CAN 2021 et d’essayer d’aller le plus loin possible encore dans cette aventure camerounaise », rappelle Abel Anicet Andrianantenaina.

Pour Nicolas Dupuis, la nomination d’Abel Anicet Andrianantenaina devait se faire et a été prise dans la mesure de faire grandir le groupe vers de meilleurs horizons. « D’abord je remercie Ima Faneva pour son engagement au ­sein des Barea de Madagascar et on lui souhaite de mener une belle fin de carrière en tant que joueur professionnel. Il a apporté beaucoup aux Barea de Madagascar et il a pu marquer l’histoire du football malgache. Maintenant, j’ai nommé Abel Anicet Andrianantenaina en tant que capitaine et c’était une décision nécessaire. Je le remercie d’avoir accepté de tenir ce rôle. Je pense qu’il a toutes les qualités requises pour bien mener le groupe. C’est un joueur qui a beaucoup de notoriété sur le terrain et ce rôle, je sais qu’il va le tenir brillamment », estime Nicolas Dupuis. 

Add Comment

Click here to post a comment