Actualites Sport

IIIe Jeux olympiques de la jeunesse – Mireille médaillée d’argent en équipe mixte

L’équipe mixte d’Athènes

La délégation malgache rentrera avec une médaille des Jeux olympiques de la jeunesse. La judokate Mireille Andriamifehy a remporté l’argent en équipe mixte

Première médaille malgache aux Jeux olympiques. La judokate Mireille Ifaliana Andriamifehy, engagée dans la catégorie des moins de 52 kg, s’offre la médaille d’argent par équipe aux troisièmes Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires, Argentine (6 au 18 octobre). Les épreuves par équipe mixte, composée chacune de huit combattants dont quatre garçons et quatre filles, ont bouclé le jeudi 11 octobre, la compétition pour le judo. La Malgache a formé l’équipe d’Athènes car chaque équipe portait le nom d’une ville d’accueil des JO. En finale, cette formation de la ville hôte des Jeux olympiques d’été de 2004 s’est inclinée devant celle de Beijing, organisatrice des jeux d’été de 2008 sur le score très serré de 3 contre 4 victoires. L’équipe d’Athènes a été composée de quatre combattants venant notamment de la Colombie pour la catégorie -55 kg, d’Espagne en -66 kg, de la République Tchèques en -81kg et du Maroc en -100 kg, tandis que la formation féminine a été formée par une Indienne en -44 kg, la Malgache en -52 kg, une Néerlandaise en -63 kg et une Zimbabwéenne en -78 kg. En demi-finale, l’équipe de Mireille a défait celle de Rio de Janeiro par 5 points à 3, après la victoire en quarts contre l’équipe de Los Angeles par 5 points à 3.

La délégation malgache a été composée de huit membres dont quatre dirigeants

Parcours
En demi-finales par équipes, Mireille s’est pliée face à la Cubaine Acosta Batte Nahomys après son repêchage en quart où elle a battu l’Ivoirienne Sarah Kafufula. En individuel, Mireille a battu en premier combat, équivalent des huitièmes de finale, la Turkménistan, Charygulyyeva Milana avant de tomber devant la Mongolienne Sosorbaram Lkhagvasuren par ippon à dix secondes du combat.
« Elle est toujours très motivée et possède un brillant avenir devant elle… Je suis impressionné par son retour car elle venait de prendre une saison de pause pour passer son bac » a révélé son coach, Jean Yves Ravelojaona, premier responsable technique du club Esca. « Mireille est un bon exemple pour les jeunes… Elle est encore dans la catégorie cadette mais elle rafle depuis quelque temps les titres des juniors, outre ceux des cadettes… Elle nécessite désormais des compétitions internationales pour pouvoir avancer et s’améliorer », signale le technicien, également entraineur national. Cette troisième édition des JOJ a pris fin ce jeudi 18 octobre, date de la cérémonie de clôture.

Mireille Andriamifehy en argent

Résultats en haltérophilie et athlétisme
Les deux haltérophiles malgaches ont disputé en premier leur compétition respective, le dimanche 7 octobre. Engagée dans la catégorie des -44 kg, Berthine Ravakiniaina termine cinquième et dernière de sa catégorie en soulevant 44 kg en arraché, 50kg en épaulé jeté et 90 kg en total olympique. Le titre est revenu à la Vénézuélienne Echandia Katerine (A: 72 kg, EJ: 90 kg, TO: 162 kg). Le triple médaillé d’or du champion d’Afrique, José Passeliaz Rajaona, finit de son côté sixième et aussi dernier de sa catégorie. Il a soulevé la barre à 85 kg en arraché, 110 kg en épaulé jeté et 195kg en total olympique. Le Vietnamien Ngo Son Dinh s’est offert l’or (A: 114 kg, EJ: 148 kg, TO: 262 kg). Le quatrième porte-fanion de la Grande Ile, Cristel Rakotomalala, est entré en lice lui aussi le jeudi 11 octobre. L’athlète de Bongolava a terminé quatrième sur les sept partants de sa série en 400 m avec au chrono 54’’31, derrière le Mexicain Aviles Ferreiro Luis Antonio (4’’45) en première position, l’Australien Bell Keegan (49’’58) et le Brésilien Hernandes Mendes da Silva Douglas (50’’39). « Les athlètes qui ont effectué les huit meilleurs temps, se qualifient en phase finale », selon le règlement de la compétition.
Au classement final, le Malgache se trouve à la vingtième position, ce qui veut dire qu’il n’a pas eu le ticket pour poursuivre l’aventure.

Serge Rasanda