#3 Divers

Vie de famille – « Papa a brisé nos rêves »

Scandale dans la famille. C’est ce que vit Claire Marie et sa fratrie après s’être séparés de leur mère, puis de leur père. Maintenant, ils n’ont nulle part où aller avec l’appréhension de devenir d’ici quelques jours des sans-abri.

Tout a commencé il y a bien longtemps alors que Claire Marie et sa fratrie vivaient sans problème sous le toit de leurs parents. « Mais notre père a changé. Il a battu notre mère, l’a violentée, l’a martyrisée. Nous étions sous sa coupe. Elle en avait assez et a décidé d’abandonner notre tyran de père. Nous avons déménagé de ville en ville, à Mahajanga, à Antsiranana, à Ambanja où notre mère est décédée le 19 décembre 2018 », se souvient la jeune fille. Claire Marie a deux sœurs et un frère, mais sa sœur aînée a échappé à l’autoritarisme de son père car elle s’est mariée.

La famille maternelle de Claire Marie a rapatrié le corps de sa proche à Vangaindrano et celle-ci a informé leur père de la tragédie. Aussitôt prévenu, le veuf a rejoint les siens dans ce district d’Atsimo-Atsinanana et en a profité pour récupérer ses trois enfants qu’il a perdu de vue pendant des années. La famille n’a pas pu s’y opposer sachant que le droit de garde des mineurs revient au père. Les trois enfants ont dû accepter leur nouvelle vie avec leur belle-mère et leurs demi-frères dans une maison située en périphérie.

Brimades
La cohabitation ne va pas dans le bon sens, comme le souligne Claire Marie. « Notre père travaille tard le soir ou s’absente fréquemment, et ne voit pas la situation à la maison. Notre belle-mère nous maltraite, nous humilie, nous abreuve de propos blessants et elle invente n’importe quoi pour nous accuser. Furieux, notre père ne nous demande aucune explication, mais lève aussitôt la main sur nous. Le même refrain se répète presque tous les jours », relate-t-elle.

Les trois frères et sœurs n’ont pas leur mot à dire. Ils subissent. La sœur de Claire Marie n’a pas omis d’exposer que leur père est à la fois dur et amer. « Il ne nous laisse jamais sortir. Si nous devons faire une course, il chronomètre notre trajet et si nous dépassons le laps de temps, il nous bat. Cette année, j’ai raté mon bac et j’ai encaissé des coups. Je n’en pouvais plus et j’ai quitté ma famille pour vivre avec mon petit ami », confie-t-elle.
Claire Marie et son frère affrontent seuls leur père et leur belle-mère.