Faits divers

Week-end pascal – S’évader en sécurité

Des patrouilles de nuit en permanence

Sept mille cinq cents hommes armés de la Gendarmerie et de la Police nationales se chargent de la sécurisation des festivités pascales dans tout Madagascar

Des patrouilles de nuit en permanence

Les festivités sont toujours mises à profit par les malfaiteurs pour commettre des délits. Dans un contexte où les activités criminelles et les délits conservent leur intensité, notamment dans la capitale, les conditions de sécurité sont optimales depuis le début de la Semaine sainte jusqu’au lundi de Pâques. L’ensemble des forces de l’ordre déployées dans tout Madagascar tourne autour de sept mille cinq cents hommes armés. Ils sont pleinement revigorés pour prendre en main la sécurisation des célébrations pascales, moment important aussi bien pour les communautés chrétiennes que pour les fêtards lambda.
Outre la présence visible et dissuasive sur le terrain, les forces de l’ordre s’activent en termes d’intervention, de renseignement territorial et d’investigation. Pour le dimanche de Pâques, l’accent sera
évidemment mis sur la surveillance des édifices cultuels. Et le lendemain, la circulation et les déplacements des populations qui vont s’amuser en ville comme dans la périphérie seront bien sécurisés. Des périmètres de protection pour rassurer les lieux d’affluence sont systématiquement établis, suivant les explications glanées au commandement de la Gendarmerie nationale (COMGN) et à la direction générale de la Police nationale (DGPN). Ce dispositif sera maintenu tout au long des fêtes.
Selon le général de division Njatoarisoa Andrianjanaka, COMGN, les gendarmes s’impliquent dans les stratégies de prévention, principalement les accidents de la circulation. « Les origines de ce genre de drame reposent en général, sur l’excès de vitesse, l’inattention des piétons et l’ivresse du chauffeur, en période de fêtes », explique-t-il.

Sensibilisation

Pour sa part, la Police nationale (PN) qui déploie trois mille éléments sur l’ensemble du territoire national, elle met en place trois mesures garantissant le bon déroulement des festivités. D’abord, la sensibilisation générale des citoyens sera poursuivie afin qu’ils sachent leur part de responsabilité dans cette sécurisation. Ensuite, la police affirme avoir sa propre tactique pour faire face à la protection de la population et de ses biens. Cela se verra également dans la prévention des risques des accidents de la circulation. Enfin, par rapport à cette circulation, la PN sera stricte quant au respect par tout un chacun du code de la route. Le commissaire divisionnaire de police Dany Marius Rakotozanany, DGPN, il prie chaque citoyen de prendre en considération ces dispositions prises pour que cet événement chrétien de Pâques soit exempt de tout danger.
Cette semaine, ce week-end et ce lundi de Pâques se passent dans un contexte particulier après plusieurs événements saillants relatifs à l’insécurité qui a apparemment repris du poil de la bête ces derniers jours, presque dans toutes les régions.

Hajatiana Léonard