Actualites Ils ont marqué la semaine

Vonjy Andriamanga : Jouer au plus malin

Vonjy Andriamanga, ministre de l’Énergie, de l’eau et des hydrocarbures, n’est pas en mesure de dire si les prix du carburant vont être augmentés ou, au contraire, réduits, comme ce fut le cas au mois de juin. Parce que, selon ses explications, les fluctuations des cours du baril sur le marché international ainsi que le taux de parité de l’ariary sur le dollar, sont tels que faire des projections paraissent des plus aléatoires et hasardeux. Bien entendu, le propre des fluctuations ne peut être que ces oscillations en dents de scie. Mais des tendances se dégagent néanmoins. La grande tension au Moyen-Orient, entretenue par la guerre de nerfs opposant Téhéran à Washington, la guerre interminable en Syrie, le début de l’hiver dans les pays occidentaux pouvant accroître les demandes, la dépréciation
chronique et continuelle de l’ariary face au dollar au Marché interbancaire de devises, sont autant de signaux clairs et sans équivoque pour motiver des majorations de prix à la pompe. Mais à l’approche des fêtes de fin d’année, il est peut-être interdit de l’admettre.