Ils ont marqué la semaine

Mialy Rajoelina Prudente

Son absence aux côtés de son mari le président dans les déplacements de celui-ci, a alimenté des commentaires malveillants, nauséabonds et les rumeurs les plus invraisemblables sur les réseaux sociaux. Mialy Rajoelina, en tant que première Dame de la République et non pas de la Transition, a fait ses premières apparitions publiques. D’abord, à la célébration officielle de la Journée mondiale des droits des femmes à Mahajanga, le 8 mars. Où elle s’est engagée à lutter contre les violences à l’encontre des descendantes d’Eve et des enfants. Puis, elle a accompagné Andry Rajoelina à Maurice pour honorer la fête de l’indépendance de cette île voisine, si prospère sur le plan économique et social.
Bien avant ces sorties suivies avec attention par les médias, la présidence de la République, par communiqué interposé, a cerné et délimité ses domaines d’activités. Comme pour effacer l’image négative laissée par Voahangy Rajaonarimampianina. Supposée être omnipotente et omniprésente dans les arcanes du pouvoir.

Augustin Andriamananoro – Super ministre

De lui, beaucoup se souviennent de sa venue impromptue, en direct sur le plateau de Viva TV, pour échapper aux éléments des forces de l’ordre qui le pourchassaient. Des jours plus tard, il a été cueilli à la sortie de l’enterrement d’une tante. Une arrestation jugée scandaleuse et contraire aux mœurs
malgaches par l’opinion publique nationale. Un acte blasphématoire. Augustin Andrimananoro a été accusé d’être le cerveau des manifestations non autorisées antichinoises des habitants de Soamahamanina, violemment réprimées. Il a été un fidèle de première heure et à jamais d’Andry Rajoelina.
Ministre « importé » des Postes, télécommunications et nouvelles technologies durant la Transition, il a été parachuté à la Pêche et ressources halieutiques dans le gouvernement de consensus de Christian Ntsay. Aujourd’hui, Augustin Andriamananoro fait office de directeur général des Projets présidentiels. Il chapeaute presque tous les ministres à vocation économique.