Non classé

Prince Ndriana Rabarioelina – Un monarchiste convaincu

Titulaire d’un PhD en Théologie issu de Saint Alcuin House Seminary (USA), il est actuellement président du Tamima (Taranak’Andriana Miray eto Madagasikara) fondé par lui-même et le pasteur Tolotra Ratefy le 6 novembre 1995. En 2003, feu Etienne Ralitera était le premier président de cette association et Ndriana Rabarioelina, le secrétaire général. Pour rappel le Tamima regroupe les descendants des Rois, non seulement de l’Imerina, mais aussi des autres ethnies de tout Madagascar, notamment Sakalava, Antakarana, Betsimisaraka, Antandroy…
Apres avoir obtenu son baccalauréat en série C en France, il est sorti major du Conservatoire de musique de Montpellier avec comme spécialisation la guitare classique. Il a été formé à l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP), Gemological Institute of America (spécialisation : Diamant) et titulaire d’un PhD en Théologie issu de l’Institut Saint Alcuin House Seminary (USA) avec comme thèse « Biblical Relations between Israël and Madagascar » en 2010, et en 2016, un autre doctorat
« Madagascar dans les derniers vestiges du berceau de l’humanité ». Pour précision c’est une thèse de doctorat pluridisciplinaire. Il est descendant direct des Rois de l’Imerina notamment Andriantompokoindrindra (1575) et Andrianjaka (1610).

Sa politique actuelle
Ndriana Rabarioelina prépare l’avènement du royaume moderne de Madagascar, de ce fait les dirigeants étaient/seront issus du district d’Antananarivo-Avaradrano, l’ainé de l’Imerina (Zokin’Imerina) et ce, depuis toujours. L’arche de l’Alliance se trouve à Madagascar « il fallait préciser que les ancêtres des Malgaches ne venaient pas d’Austronésie, mais de Madagascar même », narre Ndriana Rabarioelina. C’est la raison pour laquelle il explique que Madagascar est le berceau de l’humanité, centre du Gondwana, centre de Lémurie, d’après toujours ses recherches y compris le jardin d’Eden. C’est prouvé sur le plan minéralogique, botanique, géologique. « Je ne regarde pas une personne, plutôt la forme de gouvernement. Pour dire que la république démocratique est faite pour détruire la valeur et la culture malagasy », explique-t-il. Par ailleurs, les pays les plus développés dans le monde adoptent tous le système monarchique, entre autres, la Norvège, le Royaume-Uni, le Luxembourg, le Japon, l’Arabie Saoudite… « La volonté de Dieu, c’est la monarchie chrétienne, mais jamais la démocratie, ni la république, d’autant plus que nous sommes dans la phase du millénium », affirme-t-il.
C’est Andrianerinerina qui a créé le « Fanjakana Merina » à Ambohimalaza. « Andriamanitra, Fiandrianana, Tanindrazana » littéralement traduit « Dieu, trône, patriotisme », défend Rabarioelina. Il place Dieu avant toute chose. En effet, on ne peut pas se passer du plan de Dieu, il est l’alpha et l’oméga. Sa citation la plus favorite se trouve dans le livre d’Isaïe, chapitre 32, verset 1 : « Voyez, un Roi règnera pour la justice et quant aux princes, ils gouverneront comme princes pour le droit » qu’il défend bec et ongles. La seule et unique solution pour Madagascar, ce sera le retour au système monarchique. Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 10, verset 17 : « Heureux es-tu, o pays, lorsque ton Roi est le fils de nobles et que tes princes mangent en temps voulu, pour la force, non pour boire », termine Ndriana Rabarioelina.

Textes et photos
Rija Andrian Ravelojaona