Top secret

Top secret / 17 janvier 2020

Ouverture. Il se peut que des têtes brûlées de l’actuelle opposition moribonde fassent leur entrée dans le gouvernement remanié. L’objectif serait de saper davantage cette plateforme déjà affaiblie par le retrait de Marc Ravalomanana de la course à la mairie de la capitale. Mais cette démarche risque aussi de torpiller de l’intérieur la mouvance présidentielle, composée par une multitude de partis et d’associations à vocation politico-sociale. Si cette tentative se réalise, il faut s’attendre à la réaction des faucons gravitant autour de la présidence de la République. Ce qui équivaudrait aussi à un abandon progressif de la technicité à l’état pur, au profit des considérations politiciennes. Attendre et voir.

Regret. Les deux restaurants flanqués d’une pâtisserie de « haute couture » d’une enseigne novatrice, viennent de baisser pavillon. Ce qui prive leurs nombreux clients d’endroits calmes et tranquilles, à l’abri des brouhahas de la ville, pour passer des moments conviviaux entre amis, familles et connaissances, autour de succulents plats, de véritables torrents de saveurs. Et des politiciens, activistes de l’ombre, faiseurs de rois agissant dans le sérail, habitués à les fréquenter pour préparer « leurs sales coups », doivent trouver d’autres endroits pour leurs rendez-vous plus ou moins clandestins. Cette double fermeture soulève des questions sur le climat des affaires. 

Add Comment

Click here to post a comment