Actualites Ils ont marqué la semaine Politique

Thierry Rakotonarivo – Obstiné

Que tout le monde soit accaparé par les exploits des Barea en Égypte et n’a plus le moindre intérêt pour les autres sujets, Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI, a toujours quelque chose à dire. Il a rappelé alors que la convocation des électeurs pour les municipales du 28 octobre, date proposée par la CENI, doit être faite, au plus tard le 28 juillet. Pour respecter les quatre vingt dix jours requis. Cette préoccupation s’explique par les intenses débats sur la même procédure lors de la présidentielle. Tabera Randriamanantsoa et consorts ont insisté sur des vices de forme pour le même exercice. La non-publication du décret relatif à cette « invitation » dans les médias publics. Plusieurs séances ont eu lieu au Tribunal administratif pour débouter les plaignants de leur demande. Échaudé par tant de soucis, Thierry Rakotonarivo incite le gouvernement à faire le nécessaire. En outre, des voix s’élèvent pour reformater les membres de la CENI. Alors que le TIM suggère une révision spéciale des listes électorales, à l’origine des fraudes selon ce parti.