Actualites Culture Reportage

Divertissement – La passion du cinéma renait chez toutes les générations

Une habitude qui ne cesse de gagner en ampleur auprès des cinéphiles de la capitale. Aller au cinéma est désormais devenu incontournable ou presque, pour bon nombre d’entre nous. Un petit miracle, dans un pays où l’industrie du cinéma en soi, galère toujours.

Renaissance et renouveau

Ce n’est que très récemment que les férus du septième art nationaux ont pu aisément satisfaire leur soif de bons blockbusters hollywoodiens, de comédies romantiques, de films d’épouvante, de films d’animation et même de films de bollywood en salles. Des nouveautés, qui suivent les sorties internationales, mettant ainsi au même diapason le peuple malgache avec le reste du monde. Le fait est que, voici plus d’un an maintenant que Cinepax Madagascar s’est implanté au pays, au Tana Water Front Ambodivona, délectant les cinéphiles de sa programmation toujours à jour et bien garnie. Tandis qu’un peu plus tôt, le Plaza Ampefiloha qui brillait surtout par son aspect populaire et plus accessible, jonglait entre être une salle de cinéma et une salle de spectacle ou de concert. Ce dernier, suite à des problèmes internes d’ailleurs, s’est vu être privé momentanément selon nos sources, de son droit de diffuser des films, suite à une mésentente avec un gros distributeur international.

Qu’à cela ne tienne, du côté du Tana Water Front Ambodivona, les affaires vont bon train et le public se délecte presque chaque semaine de nouveaux films à l’affiche. Depuis, le public lui-même se redécouvre, s’imprégnant au passage d’un nouveau mode de vie et de consommation du cinéma en soi. Ainsi, avec la renaissance et l’émergence de ces salles de cinéma, plus notamment Cinepax Madagascar donc, on s’habitue à consommer autrement le septième art.

Se plaisant désormais à vivre et à privilégier d’entrée une expérience cinématographique plus optimale en salle, dès la sortie d’un film, plutôt que d’attendre sa diffusion à la télé ou de le télécharger sur la toile.

Les cinéphiles malgaches peuvent ainsi suivre avec assiduité les sorties en salle en Europe, et même aux États-Unis. Même si ce plaisir n’est pas donné à tout le monde avec le prix des billets avoisinant ceux des salles en Europe, entre 15000Ar et 30000Ar, voire 35000Ar pour les avant-premières. Force est de constater que l’intérêt des Malgaches pour le cinéma gagne en envergure, du moins auprès d’une génération de cinéphiles passionnés et assidus.

Andry Patrick
Rakotondrazaka
Photos d’archives