Le Semainier

Des élèves en bonne santé

Dans les années 80, les élèves avalaient de la nivaquine ou de la chloroquine à titre préventif contre le paludisme. En 2015, le ministère de la Santé publique a lancé une campagne de vaccination contre la poliomyélite ciblant les enfants de 0 jusqu’aux adolescents de 15 ans. Des programmes se réalisent pour que les enfants et les jeunes restent en bonne santé. 2020, la phase III du Plan national d’actions pour la nutrition 2017-2021 aborde sa quatrième année de mise en œuvre, un plan qui contribue à réduire le taux de malnutrition à Madagascar jusqu’à 38% d’ici l’année prochaine.

Action Contre la Faim à Madagascar qui bénéficie du soutien financier de The Waterloo Foundation, a lancé depuis octobre 2018 un projet de supplémentation en micronutriments et d’éducation nutritionnelle. Ce projet cible les adolescents au niveau scolaire et les adolescentes au niveau communautaire, afin de lutter contre les causes sous-jacentes et les conséquences de la malnutrition. Entre juillet et septembre 2019, la campagne de supplémentation en fer acide folique au niveau communautaire a touché plus de trois mille jeunes. Les parents ont noté une nette amélioration de leur état de santé après douze prises successives, dont la récupération de plus d’énergie et d’appétit. Dans les écoles, la supplémentation a atteint plus de cinq mille élèves. Depuis, ils sont plus motivés à étudier, ont plus d’énergie, les adolescentes ont moins de difficulté à vivre leur période de menstruation.

La campagne de janvier jusqu’en avril de cette année ciblera six mille adolescents de 9 à 13 ans, au niveau communautaire dans quinze fokontany de la commune urbaine d’Antananarivo. De février à avril, la campagne intéressera six mille élèves de 6 à 14 ans de neuf écoles primaires publiques.

Divers acteurs se donnent la main pour que cette campagne réussisse. Outre ceux de l’Éducation nationale, de la Santé publique, de la nutrition, de la commune urbaine d’Antananarivo, les chefs de fokontany, les agents communautaires, des organisations de la société civile comme la plateforme HINA, le réseau des champions, le ministère de la Jeunesse et des sports renforcera la qualité du projet avec l’appui des jeunes pairs éducateurs. 

Add Comment

Click here to post a comment