À suivre

A suivre / 14 février 2020

Les reconstructions: Cette année devrait être celle des réalisations des projets présidentiels. Comme les stades, les écoles primaires publiques répondant aux normes techniques requises, les buildings, ou le Miami Beach. Mais les dégâts causés par les intempéries sont tels que les travaux de réhabilitations des routes nationales, des infrastructures publiques, des barrages et autres ponts emportés par les crues peuvent devenir de fait des priorités absolues. Par exemple, plusieurs tronçons des routes nationales se trouvent dans une situation de dégradation avancée. Leur réfection devient urgente.

Les ZES: Les Zones économiques spéciales, ZES, ont permis à des pays émergents d’aspirer vers eux des capitaux frais par des régimes fiscaux incitatifs et avantageux. Les ténors du HVM, au crépuscules de leur régime à l’agonie, ont laissé miroiter les ZES à instaurer à Antsiranana, Moramanga et Taolagnaro. Mais les textes y afférents ont fait débat. Au point que la HCC a émis des réserves sur certains articles. Des architectes de l’IEM, se réclamant d’être des experts es-ZES, ont l’intention de refaire tout le boulot. Ces valses-hésitations finiront par décourager les investisseurs intéressés. 

Add Comment

Click here to post a comment