Actualites Social

BEPC Cisco Tana Ville – Mille absences durant les quatre jours d’examen

Pour des raisons encore non confirmées, sur vingt-sept mille candidats durant la session de BEPC, mille candidats ont manqué à l’appel. Pour la première journée par exemple, plus de mille trois candidats ont été absents. Jusqu’ à la troisième journée, ce chiffre a grimpé jusqu’à mille trois cent trente, selon les informations venant de la circonscription de Tana ville. Cette circonscription renfermant plus de trente-deux centres écrits, dont sept parmi eux sont des centres de correction. Cette absence n’a pas été justifiée auprès de la Cisco. Pour le Lycée Jules Ferry par exemple, « sur huit cent sept candidats, une vingtaine de candidats ont déjà manqué le premier jour et le deuxième jour », indique Prisqualine Rabenary, Chef de centre au niveau de ce Lycée.

Contrairement à d’autres examens officiels, tel que le Baccalauréat où l’absence à une matière équivaut à une note éliminatoire et une élimination directe à l’examen, l’absence à une épreuve au BEPC ne mène pas à l’élimination. Toutefois, la moyenne de dix à atteindre sera difficile pour les candidats. « Le  candidat  absent  à une matière pourrait encore composer pour d’autres matières, seulement, à force de perdre le coefficient de la note, il sera difficile pour lui de rattraper la moyenne générale de dix pour être admis », explique Zoelifara Ranoroaliravaka, Adjoint pédagogique pour la Cisco Tana ville.

Erreur

Pour la première journée de l’examen où les élèves ont à composer le Malagasy,une matière qui a d’ailleurs été la plus difficile pour les candidats. Une erreur s’est glissée dans l’élaboration du sujet. En effet, selon les explications au niveau de la cisco, « cette erreur se manifeste par un mot qui a  dû  être  souligné  mais  qui  ne l’est pas dans le sujet. Selon l’explication  d’un  chef  de  centre  : «  Une  instruction  avait  été  déjà donnée  aux  surveillants  et  aux responsables.  L’omission a été  et soulignée avant cette épreuve », explique-t-il. Ainsi, il a été indiqué qu’il aurait une possibilité d’avoir un point de plus pour ceux qui n’ont pas été au courant de cette situation. Ceci-dit, cette décision va dépendre de la commission d’entente qui se penchera sur le cas lors de la correction. Néanmoins, malgré ces quelques incidents, la semaine d’examen s’est déroulée sans encombre. Après les opérations de correction dans les sept centres de correction. Les résultats sont prévus sortir vers la fin de cette semaine.