Ils ont marqué la semaine

Naivo Raholdina Ironique

L’hémorragie dans les rangs des ténors du HVM, de plus en plus clairsemés, est une aubaine pour Naivo
Raholdina, député Mapar du cinquième arrondissement de la capitale.
Il s’en félicite. Pour lui, « le HVM n’a jamais existé. En 2013, le Mapar lui a fait gagner la présidentielle. Et comme ce parti n’a aucun fondement idéologique, ses partisans l’ont rallié pour des intérêts personnels et égoïstes. Une fois que le vent commence à tourner, ils quittent aussitôt le navire ». Le tribun connu pour la petitesse de son esprit, cette fois-ci, n’a pas tout à fait tort. Le HVM, même pour remplir le Coliseum, a fait appel à la générosité de ses nababs. Acheter l’âme des plus démunis. Des hommes et des femmes d’affaires opportunistes, n’ayant aucun argument politique à faire valoir, essaient de s’imposer par leur arsenal financier. Quand le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, va-t-il se débarrasser de ces oripeaux qui ont longtemps terni son image de marque?