Top secret

Top secret / 13 Mars 2020

Rebondissement. Pmu Madagascar, mis hors course ou disqualifié, c’est selon, par les coups fourrés ou de cravache d’une société concurrente, va-t-il être remis sur la selle? Des émissaires venus de France ont entamé des négociations auprès des autorités malgaches pour une éventuelle réouverture de ses nombreux points de vente à travers le pays. Une date aurait même été fixée pour cette reprise. Mais tout devrait passer par « un redressement fiscal », par une transparence totale et une sincérité sans faille dans la distribution des gains aux parieurs gagnants. Les petites combines du passé doivent être rayées des pratiques. Sinon, clap de fin définitif.

Exemple à suivre. Des pays émergents ont réussi leur époustouflant progrès économique par une véritable indépendance monétaire. Ils ont émis des billets de banque à leur guise pour financer les investissements publics, créant des emplois et des richesses. Sans trop se soucier de l’aval des bailleurs de fonds. Ce système commence à séduire et persuader des décideurs malgaches. En dépit des réticences de certains « initiés et adeptes » de l’orthodoxie financière internationale. Qui évoquent le danger du recours à la planche à billets, à l’origine des taux d’inflation stratosphériques. Comme ce qui s’est passé chez Robert Mugabe où un poulet s’est arraché à un million de dollars zimbabwéens. 

Add Comment

Click here to post a comment