Actualites Politique

Guérillas politiques

De passage à Toliara pour honorer la Journée mondiale des droits de la femme, le président de la République Andry Rajoelina a planté des banderilles sur le dos de ses aristarques, sous forme d’ironie bien sentie. «  Il n’est plus question d’organiser un cinquième tour. Le temps est aux réalisations des projets pour développer toute la province de Toliara, que ceux-là ont laissé dans l’oubli quand ils étaient au pouvoir», a-t-il  assené, avant d’inaugurer un château d’eau potable pouvant alimenter 172 000 personnes à Betsinjaka-Toliara. Il a aussi promis la construction d’un palais de sport dans la Cité du Soleil. Là où il a fait le plein des voix lors de la présidentielle.

Il a poursuivi son périple à Taolagnaro en donnant le feu vert aux balisages nocturnes de l’aéroport, qui a désormais la certification internationale. De l’adduction d’eau pour les habitants de la commune d’Andaka, et bientôt un stade et une université pour la région d’Anosy. Ces répliques présidentielles n’ont pas affaibli la position des détracteurs du régime. Rivo Rakotovao, président du Sénat, mène la rébellion au Palais de verre d’Anosikely. Il a imposé des débats sur les ordonnances présidentielles. Il a eu gain de cause avec la venue de trois membres du gouvernement en séance plénière. Revenant sur les « doublons »  évoqués par Thierry Rakotonarivo, Tianarivelo Razafimahefa, ministre de l’Intérieur et de la décentralisation a révélé que « ces listes incriminées n’ont pas encore servi à des élections. Il s’agit d’une révision annuelle qui s’étalera jusqu’au 15 mai ».

En parallèle de ces guérillas politiques contre-productives, la  menace du coronavirus risque de priver le régime d’un de ses atouts majeurs : les Barea. Une mesure a été prise pour interdire toutes les compétitions sportives internationales. Ce qui peut compromettre les chances de qualification des Barea à la CAN 2021 au Cameroun. Et priver les Malgaches de ce peu de joie à laquelle ils s’accrochent.

Mais au final, la CAF a maintenu les dates de la double confrontation avec les Ivoiriens. Croisons les doigts.

Add Comment

Click here to post a comment