En chiffre

3000

Des actes criminels de plus en plus odieux rythment le quotidien des Malgaches. Après le viol et le meurtre d’une théologienne de 67 ans, perpétrés par trois toxicomanes dans leur « petit nuage » du côté d’Ambohibao, un homme de 70 ans a été abattu par balle chez lui. Les assaillants n’ont emporté que 3 000 ariary et un briquet. Ces monstres doivent passer sur l’échafaud. Quoi qu’en pensent les abolitionnistes de la peine de mort. 

Add Comment

Click here to post a comment