#6 Actualites Portrait

Deszo Belahady – Le rythme dans le sang

L’artiste bien connu par le tube « Salimaya », en collaboration avec la chanteuse Lil’C , qui a grandi en Allemagne, mais qui chante très bien en malgache et en anglais, sort de sa bulle. Il prépare actuellement son retour sur la scène avec une grande maison de production.

La musique a toujours été la passion de Deszo Dorado Belahady qui, dès son plus jeune âge, a chanté les tubes de ses idoles et écrit des poèmes et des textes de chansons pour ses amis… On pourrait avancer que c’est un peu le cas de nombreux enfants, mais cela a continué et ne s’est jamais arrêté pour lui. D’ailleurs son père, Donat Sambava, était un musicien célèbre des années 70, avec des tubes comme « Mandehadeha mahita raha » ou « Azovy vaiavy tianao ».

Mais ses projets musicaux ont commencé à se concrétiser en 2005, avant de commencer lui-même à chanter le hip hop qui l’a propulsé sur la scène du festival Donia cette année. Il a doucement glissé dans le rythme dance hall jamaïcain qui l’a vraiment fait connaître dans le Nord de Madagascar avec des tubes comme « Skype love » ou encore « Animal ». Néanmoins c’est en 2011 que Deszo se fait connaître de tout le public malgache en réalisant la chanson « Salimaya » avec la chanteuse Lil’C. Un morceau où il dénonce la gravité de la prostitution des mineurs et du tourisme sexuel dans la Grande île. D’autres titres comme « Relaxé » ou « Beautiful gasy gyal » avec le chanteur Basta Lion, l’ont ensuite confirmé dans le monde de la musique malgache en créant sa propre étiquette, «Collaboration ».

Par la suite, il n’y a rien eu de très concluant pour le jeune chanteur qui fera un break de quelques années. Il met alors la chanson entre parenthèses pendant quelques années, même si la musique l’a toujours accompagné. Jusqu’à ce qu’il rencontre une grande maison de production dans la capitale et avec elle, le chanteur prépare son retour, de nombreux projets pleins la tête, dans l’objectif d’enchanter de nouveau ses fans qui attendent sûrement avec impatience son « come back ».

Deszo Dorado réside actuellement en Suisse, malgré cela, il n’oublie pas ses origines. Ce qui le distingue des autres chanteurs, c’est son style qui marie la langue malgache avec l’anglais, enlaçant le rythme effréné du dance hall, caressant aussi, avec sa voix subtile, les chansons d’amour les plus sensuelles.

Pour le moment, on ne va rien vous apprendre, car qui dit projet, dit nouvel album et dit souvent nouvelle tournée. À l’intention de tous ceux qui ne voudraient pas manquer le retour scénique du chanteur dans les
prochains mois, il vous conseille de vous rendre sur sa page des réseaux sociaux.