Culture

Feeling – À la redécouverte de DJ Bradih

Récemment installé en Norvège, le passage au pays natal de cet artiste fortement baigné, durant de longues années, dans le milieu de l’animation, est fructueux et positif. De nombreux mélomanes de la capitale en quête d’innovation ont pu savourer et apprécier les nouvelles expériences de DJ Bradih. Qualifié d’improvisateur inspiré, il s’est nettement amélioré à l’issue de sa prestation lors de la première édition du Festival ElectrÖnzik Market Party, tenue du 18 au 22 mars à Antsirabe. Une initiative signée Dago Team Zara en collaboration avec B’Art Haingo. À cela s’enchaînent ses trois autres prestations programmées à Antananarivo. Ces rendez-vous, incontournables, ont été fixés les 4, 5 et 6 avril respectivement au Hub à Isoraka, puis au Chill’out à Ambondrona et au Kudeta Urban Club à Anosy pour assurer un Saturday night fever qui a atteint sa plus haute température.

Décisif
Pour DJ Bradih, la confiance et l’assurance sont les atouts majeurs. Ne voulant rien fausser, avec des gestes de génie, il s’investit à fond et se sent capable de fournir l’ambiance suprême une fois devant son public. Et à chaque fois, ce pur chevronné se réjouit de sa performance en étant capable de réaliser une explosion totale dès que l’occasion se présente. Appliqué et efficace dans ses capacités techniques, il est décisif dans la finition. Sachant contrôler d’une manière précise ses manipulations, il parvient aussi à enchaîner son répertoire à base de musique électronique, sa nouvelle inspiration qu’il tente de faire percer à tout prix à Madagascar. « Ma passion et mon ambition me poussent davantage à m’améliorer et m’expérimenter. Tous les efforts fournis doivent être récompensés et c’est au tour du public, notre principal témoin, de juger la qualité et la valeur des résultats concernant les travaux effectués. Dans la vie, tout s’apprend et je ne fais jamais les choses à moitié. Beaucoup d’étapes ont été franchies, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et de nombreuses épreuves à surmonter», précise DJ Bradih, dont la jeune carrière à l’échelle internationale se concrétise avec efficacité
et excellence. Le beatmaking a beaucoup évolué ces dernières années et, parmi les nombreux branchés de cette nouvelle discipline, il ne dément pas cette information. 

Editorial