alaune Dossier

Réseaux sociaux – Femmes d’influence

Pour marquer la journée du 8 mars, le hashtag #InspiringMalagasyWomen a été lancé sur le réseau social de microblogging Twitter. L’occasion pour nous de découvrir cette petite communauté
qui fait bloc lorsqu’il s’agit de Madagascar

Viral. Cela commence comme à chaque fois par le petit signe dièse devant le mot ou le groupe de mot. En anglais, un hashtag.
«Venez on inonde les reseaux sociaux avec de belles ondes #Madagascar», lance le 3 mars la twitteuse et entrepreneure Jenny Malala (@miamjenny), fondatrice de l’agence Tumbu. Avec trois autres microblogueuses:
Alex (@itsalx_r), Coconut.R. (@share_ the_spice), et @ConsultingBrain, étudiante en developpement international à Londres, elle a lancé le moteur de conversation #InspiringMalagasyWomen.  «Challenge: mettons en lumiere ces
incroyables femmes malgaches qui font notre fierté et qui nous inspirent», enjoignent-elles. C’est ainsi que depuis cinq jours les microbloggers du pays, ici ou ailleurs, se relaient pour parler en 240 caractères des femmes qui les ont marqué.

elles et eux


Des noms d’artistes, scientifiques, écrivaines, figures de proue historiques, entrepreneures, journalistes sont ainsi égrenés: du groupe de rock feminin Dillie à Hanitra Rasoanaivo, en passant par l’écrivaine Charlotte Rafenomanjato, le femme de théâtre Christiane Ramanantsoa, Mialy Tiana Clerc, première femme à représenter Madagascar aux jeux Olympiques d’hiver, ou encore la princesse Rasalimo, trait d’union entre les royaumes sakalava et merina. La liste, leurs listes, n’est évidemment pas exhaustive. « Je découvre le beau hashtag» s’enthousiasme la bloggeuse Luana Karen (@luana_karen). Moins importante que celle de Facebook qui compte
aujourd’hui 1 400 000 utilisateurs selon le site Social media watchdog Madagascar, «la twittosphère malgache est une petite communauté de twittos qui se connaissent un peu tous en se suivant les uns les autres derrière leurs pseudos et avatars respectifs» explique dans son blog Madainitiatives le consultant en médias sociaux Thierry Ratsizehena, insistant sur l’aspect communautaire du réseau social malgache.
En 2013, il a indiqué le nombre de 240 000 pour les utilisateurs malgaches de Twitter. «Ce sont des gens bien accrocs au Web 2.0 et aux réseaux sociaux. Vous ne les verrez jamais sans leur laptop ou leur téléphones connectés
à internet ou leur appareils photos», fait remarquer la blogueuse Lalah Ariniaina (@ariniaina), la seule femme avec la communicante sociale Nanou Fiankinana (2302 followers), à figurer, avec ses 3146 followers recensés,
à la neuvieme place, dans le top 20 des comptes malgaches les plus suivis, sur twitter en 2017.

Rondro Ramamonjisoa  

Add Comment

Click here to post a comment