Dossier

Questions à Hans Domoina Rakotoson – “Une descendante d’Eve dans un monde d’hommes”

Sanifer est le pôle de distribution de matériaux et équipements btp du groupe Talys. Leader dans son secteur, il saisit l’occasion de la Journée internationale des femmes pour mettre en valeur ses collaborateurs féminins. La construction étant un secteur perçu comme masculin, nous honorons en ce jour les femmes travaillant au sein de Sanifer

Pouvez-vous vous présenter et décrire le poste que vous occupez?
Je m’appelle Hans Domoina Rakotoson , je suis chef du rayon Luminaire pour l’entreprise Sanifer depuis maintenant neuf ans.Je suis en charge de promouvoir nos articles portant sur les éclairages extérieurs et les luminaires intérieurs, ainsi que les ampoules et les accessoires de décoration.

En quoi consiste votre travail ?
Je donne des conseils et des idées afin de répondre efficacement aux besoins des clients. Tant sur l’aspect technique que sur l’aspect esthétique. Grâce aux diverses formations effectuées au sein de l’entreprise, je propose des produits recherchés qui suivent l’évolution et la tendance du marché. Et j’énonce les meilleures offres du moment pour aider les clients. J’ai aussi la chance de diriger une équipe formidable.

En tant que chef de rayon d’une équipe entièrement composée d’hommes, comment réagissent-ils?
Sanifer défend la valeur d’équité entre hommes et femmes. Grâce à cela, un respect hiérarchique s’est installé au sein de l’équipe. J’ai prouvé ma valeur en démontrant mes connaissances et mes capacités dans le domaine. J’ai obtenu une reconnaissance de la part de mes collègues et aussi de mes supérieurs.

Comment avez-vous atterri dans ce métier ?
J’ai fait des études dans le domaine de l’économie et de la gestion. J’ai d’abord été commerciale puis caissière avant de parvenir à être chef de rayon. C’est un métier que j’apprécie et une passion qui m’anime au quotidien.
J’ai toujours recherché le contact humain et seuls à l’écoute des besoins des clients. Je suis efficace dans mon travail grâce à mon affinité avec la décoration.

Comment réagissent les personnes découvrant que vous êtes chef
de rayon ?
Les clients sont agréablement surpris. Une fois la discussion lancée, ils reconnaissent mon expertise. Ils sont enchantés lorsque j’étale mes connaissances pratiques et techniques. C’est parce que je maîtrise ce domaine
que je suis à ce poste.

Que ressentez-vous face à ces stéréotypes des métiers ?
Je pense qu’il ne faut pas catégoriser les métiers. Le plus important est d’être passionné et aimé ce que vous faites. Même s’il y a encore de la discrimination dans certains cas, il faut le percevoir comme un défi et prouver qu’on mérite sa place. Je pense même que les femmes ont une sensibilité pointue très utile face aux clients. Au fond, on est jugé sur le travail effectué et non sur la nature de la personne.

Quel message voudrez-vous
passer aux jeunes filles qui désirent suivre votre exemple ?
Ceux qui abandonnent ne gagnent jamais. C’est en réalisant des efforts réguliers qu’on parvient à atteindre
son but. Si vous avez une passion ou qu’une activité vous plait, ne vous limitez pas à cause de certains préjugés. Il faut persévérer et développer vos capacités. Devenez un spécialiste dans votre domaine.

Recueilli par Domoina Randriantsoa 

Add Comment

Click here to post a comment