Actualites Sport

Barea CHAN – Un mental à toute épreuve

Les Barea se sont qualifiés pour le troisième tour des éliminatoires du CHAN, après avoir été menés trois buts à zéro au retour. Ils affronteront la Namibie prochainement.

Un mental d’acier. Le déplacement des Barea en Mozambique était l’un des plus périlleux de ces dernières années. L’effectif a été divisé en deux pour rallier Maputo. Le premier contingent a dû dormir sur les bancs de l’aéroport, durant l’escale à Nairobi, avant de prendre un deuxième avion vers la capitale mozambicaine. La situation aurait pu décourager les joueurs. Et ils auraient pu perdre complètement les pédales après la première période face aux Mambas, quand ils se sont retrouvés menés 3-0 (ndlr : Madagascar a gagné le match aller 1-0). Mais il n’en fut rien.

Le sélectionneur, Franklin Andriamanarivo, a réussi à remotiver sa trouve grâce à un discours simple. « Franche- ment, on a été surpris par ces trois buts en première mi-temps. Mais il s’agissait surtout de coup de chance et non d’actions bien construites. On était loin d’être découragé, raconte le coach. Dans les vestiaires, j’ai tout simplement lancé à mes joueurs que s’ils ont marqué, alors on doit être capable d’en faire autant. Outre les entrées en jeu de Lalaina et Arnaud, on a surtout changé de stratégie en seconde période. On a mené la plupart de nos attaques sur le flanc droit, car c’est là que se trouvait la faille dans la défense adverse ».

Contrôle

Renverser une telle situation n’est pas une mince affaire, surtout en territoire hostile. Mais les Barea l’ont fait et c’est tout à leur honneur. Grâce d’abord à un but d’Arnaud, puis à un superbe enchainement de Lalaina. 3-2 au coup de sifflet final. 3-3 sur le cumul aller-retour, mais la Grande île est qualifiée grâce à ces deux buts à l’extérieur. Elle peut remercier les deux joueurs de la CNaPS Sport, rentrés en cours de match et qui se sont montrés décisifs, comme ce fut déjà le cas à Mahamasina. À seulement dix-huit ans, Arnaud marquait ainsi son deuxième but en deux apparitions en équipe nationale, à seulement dix-huit ans. Beaucoup le considèrent comme la nouvelle pépite du football local. Pour Lalaina, il a tout simplement inscrit le plus beau but de ce deuxième tour des éliminatoires du CHAN. Un amour de contrôle à la réception d’un long centre, suivi d’une reprise de volée à bout portant qui n’a laissé aucune chance au portier mozambicain. Un exemple de précision, de timing et de technique à montrer dans tous les centres de formation.

Les Barea ont surmonté toutes les difficultés rencontrées durant ce séjour sur le continent. Toutefois, les joueurs et le staff ont martelé qu’ils espèrent voyager dans de meilleures conditions à l’avenir: « Il faudra améliorer l’organisation des prochains déplacements, pour Le coach Franklin a su remotiver sa trouve à la pause que les joueurs soient plus sereins ». Abordons justement les prochaines échéances. Il ne reste plus qu’une marche à gravir, pour atteindre la phase finale du CHAN 2020. Madagascar sera aux prises avec la Namibie au troisième tour. Match aller à domicile le 20, 21 ou 22 septembre, puis match retour à Windhoek le 10, 11 ou 12 octobre. Cette première confrontation tombe pile au milieu des deuxièmes tours aller et retour des compétitions internationales interclubs (ndlr: Ligue des Champions et la Coupe de la CAF), auxquelles Fosa Juniors et la CNaPS Sport participent. Or, ces deux clubs fournissent la moitié de l’effectif des Barea. Leurs joueurs devront ainsi faire un va-et-vient compliqué entre leurs équipes et la sélection en l’espace de deux semaines. « L’équipe nationale doit rester la priorité. Nous allons établir le programme pour cette double confrontation avec la Namibie. On s’arrangera avec les joueurs et leurs clubs », déclare le coach Franklin à ce propos.