#5 Actualites Decryptage

Communales : Naina Andriantsitohaina en rassembleur

Sans faire attendre. En homme d’action, Naina Andriantsitohaina a réussi à présenter immédiatement son programme « Veliranon’Iarivo » dès le premier jour de la campagne électorale. Devant une foule présente au Palais des Sports, Naina Andriantsitohaina a promis de « supprimer Easy Park », le mode de privatisation de tous les bords de rues qui a privé les habitants de la capitale de lieu de stationnement d’automobiles dans presque tous les quartiers. Naina Andriantsitohaina vient alors délivrer tout le monde de l’obligation de payer des sommes en cas de stationnement en bord de rue. « Chaque arrondissement aura une sage-femme qui travaillera dans la maternité de chaque centre de santé d’arrondissement », affirme Naina Andriantsitohaina , une nouvelle accueillie avec toutes les acclamations. « De même, un dentiste sera affecté par la Commune pour être au service des habitants de chaque arrondissement », pousuit-il. Toujours sur le volet social et tablant sur les innovations, « Deux centres de santés seront érigés dans les deux arrondissements où il n’y en a pas encore. La population d’Antananarivo ne mérite plus de manquer de soins et nous allons désormais équiper comme il se doit les six centres de santé qui seront alors véritablement opérationnels » selon Naina Andriantsitohaina.

Nouveaux marchés

Tous les commerçants dans les rues de la Ville des Milles auront aussi des endroits où ils pourront vendre convenablement et confortablement.

à ce sujet, Naina Andriantsitohaina promet de bâtir, « des marchés à étages, où au rez-de-chaussée les véhicules se stationneront et à l’étage les commerçants vendront librement ». En bâtisseur, novateur et aménageur, Naina Andriantsitohaina évoque « le projet de téléphérique pour fluidifier la mobilité urbaine dans la capitale ». Le civisme et la vie en société compte beaucoup pour Naina Andriantsitohaina, car selon lui « Une place importante sera accordée aux personnes âgées que la Commune sollicitera. Les aînés seront invités dans les écoles
publiques pour enseigner les valeurs morales à vivre chaque jour. Les siècles nous montrent que le respect des personnes âgées, de leurs paroles et des valeurs qu’ils transmettent, fait partie de notre culture ». Appelant au rétablissement des bonnes mœurs et de la cohésion sociale mais surtout de l’hygiène partant de chaque foyer, Naina Andriantsitohaina mobilise les consciences à travers son programme transcrit en livre qui s’appelle « Veliranon’Iarivo ».

Naina Andriantsitohaina guide alors la population de la capitale vers un « changement de mentalité », un changement solidaire qui occasionne le ralliement de plusieurs sensibilités politiques nationales à l’instar de parti RPSD dirigé par Marson Evariste et Benja Urbain Andriatsizehena.

Les TIM durs et purs comme Olivier Donnat Andriamahefarison, Felix Ramandimbiarisoa et Mamy Rajohnson ont d’ailleurs honoré de leur présence lors du lancement de la campagne électorale de Naina Andriantsitohaina, après avoir effectué la veille une déclaration officielle de soutien, occasionnant par là une orientation de l’électorat vers le candidat Naina Andriantsitohaina. L’ouverture de la campagne est d’ailleurs l’occasion du plus grand premier rassemblement de la capitale pendant lequel tous les représentants des habitants des arrondissements ont fait du 5 novembre le Jour-J pour affirmer le soutien indéfectible à Naina Andriantsitohaina.

Lors de ses descentes volontaires incessantes, Naina Andriantsitohaina est témoin « des difficultés auxquelles font face la population de la capitale depuis longtemps ». Il promet énergiquement d’assainir les finances de la Commune, « les moyens ne doivent pas manquer pour offrir un service public de qualité aux Tananariviens
si les ressources de la Commune sont recouvrées convenablement et utilisées correctement ». La capitale compte malheureusement plusieurs chômeurs à tel point que Naina Andriantsitohaina se décide « de créer des emplois car ce sont les gens qui travaillent, qui produisent pour être en conséquence capables de contribuer aux charges publiques qui servent à financer les œuvres municipales ».

Le programme « Veliranon’Iarivo », informé dès le départ à l’électorat , dresse les axes de redressement de la capitale à travers entre autres de l’amélioration des conditions de vie, de la lutte contre la corruption, de la viabilisation des marchés des quartiers, de la résolution du problème de l’embouteillage, de la promotion des loisirs et des activités sportives, du développement des espaces verts qui manquent à la capitale, de la protection du patrimoine culturel que représente la capitale, de l’effort pour le logement décent.

Tsiory Fenosoa Ranjanirina