Actualites alaune Politique

Edgard Razafindravahy – « Place à l’Avant-garde de la Refondation dans les fokontany »

Edgard Razafindravahy affiche une détermination sans faille

La Refondation fait désormais l’unanimité du mondepolitique. Edgard Razafindravahy lui a insufflé un pas décisif en annonçant la mise en place de la clef de voûte du projet au niveau des fokontany

La jeunesse a répondu présente

Une détermination à toute épreuve. Alors que l’opinion semble focalisée sur l’imminence de l’élection présidentielle, Edgard Razafindravahy, éclaireur national du parti ADN , continue son petit bonhomme de chemin dans son crédo qu’est une conviction éperdue pour la Refondation.
Au dôme de la RTA, il a révélé au public composé d’élus, de représentants de parti, de simples particuliers et de militants ADN, le processus à entamer justement dans la mise en place de cette Refon­dation. Il a fait un appel solennel à tous ceux qui sont convaincus par ce projet à planter sa clef de voûte à travers l’Avant-garde de la Refondation au niveau des fokontany ainsi que les pionniers de base.

Edgard Razafindravahy avec le père Serge Andrianjava, président de la Commission Refondation au sein du CFM

« Les membres de l’Avant-garde de la Refondation définiront d’un commun accord les initiatives à prendre », a précisé Edgard Razafin­dravahy. La Refondation puise sa quintessence dans la clef de voûte au niveau des fokontany.
À travers la refondation, l’ADN ouvre la voie vers l’octroi du pouvoir à la population. Autrement dit, c’est le chemin opposé à celui de l’élection présidentielle qui va donner une onction à un pouvoir personnel. Une voie qu’on a empruntée depuis plus d’un demi-siècle et qui n’a justement produit qu’un pays déchiqueté par la pauvreté et la déliquescence.

Des députés et des politiciens parmi l’assistance

Paisible
Avant-garde traduit un front qui va aller de l’avant dans la mise en place de la refondation. Beaucoup d’élus et de dirigeants se sont déjà montrés volontiers à en faire partie publiquement.
Tout se fera de manière paisible, sans esprit belliqueux, sans la moindre agression. L’idée fait l’unanimité et est devenue à la mode. Il convient de voir en priorité les conditions de vie de la population et l’avenir de sa région.
La Refondation est partout. Dans la charte de bonne conduite signée par quelques candidats à la présidentielle hier, un article enjoint celui qui sera élu à appliquer la Refondation.

De la convivialité dans l’air

Or c’est l’élection elle même qui fait l’objet de plusieurs contestations nécessitant d’abord une Refon­dation. Ce projet apportera des solutions immédiates aux problèmes vécus par la population comme l’a souligné le prêtre Serge Andrianjava, président de la commission Refondation du Comité de Réconciliation Malgache.
« Il est regrettable que pour avoir un permis d’exploitation à Nosy Be, on doive venir à Tana » a-t-il déploré. La Refondation proposée par le parti ADN apportera une solution à cette distance entre le pouvoir et la population. « Il n’y aura plus d’endroit sans souverain, puisque la population sera souveraine chez elle, dans tout ce qu’elle entreprend », martèle Razafindravahy dans son discours.
L’appel a été lancé. Il a déjà eu des échos avec des engagements fermes et des déterminations à toute épreuve. La machine est désor­mais enclenchée. Elle ne fera plus marche arrière. En avant, marche.

Par Herisetra
Photos Claude Rakotobe