Actualites Social

Croix Rouge Malagasy – La démission du président national exigée

La Croix Rouge Malagasy (CRM) est malade. Cet organisme a toujours bien travaillé pour être aux côtés de la population durant les temps durs. Seulement, des malversations financières ont suffi pour ternir son image en raison d’une certification de la régularité et la sincérité des comptes établie par un cabinet d’expertise comptable national alors que l’usage de faux relevés bancaires obscurcit le fonctionnement de l’administration. La gouvernance de la CRM se sent impliquée. Celle-ci indique que « la sanction du Pôle anti-corruption (PAC) devient sans appel en impliquant deux comptables et le directeur administratif et financier. Puis deux autres comptables n’ont pas répondu à la convocation du PAC et le sort du trésorier national, signataires des engagements financiers n’est pas encore connu. » La CRM souhaite travailler dans la sérénité et rétablir sa notoriété, proposant ainsi la nomination d’un Administrateur judiciaire et exigeant la démission du Président national. D’ailleurs, l’avocat de la CRM ne l’a pas défendu s’appuyant sur la déontologie. La CRM désire que cette disposition soit prise dans les meilleurs délais sans attendre la décision et les exigences d’un bailleur de fonds ou d’un organisme étranger.

Recueillis par
Farah Raharijaona