Rencontre

Fy Raboussa se la joue en solo

La chanteuse du groupe Raboussa et l’interprète de « Manantena anao » et de « Tsiky sy tomany » vole désormais de ses propres ailes. Après plus de quatorze ans passés avec le groupe de rap Raboussa, la chanteuse a décidé de réaliser son projet personnel. Un premier titre est déjà disponible. Elle évoque la raison de son départ et ses projets. Le début d’une (autre) belle histoire

Vous quittez le groupe Raboussa, pouvez-vous nous en donner la raison ?
Depuis quelques temps, l’envie de lancer mon propre projet me trotte dans la tête. Mais que ce soit bien clair, je ne quitte pas le groupe. Je veux juste me lancer dans une carrière solo car j’ai toujours eu envie de faire des chansons avec mon propre style. Je ne pourrais jamais le réaliser avec le groupe Raboussa, mais en étant seule, je peux prendre le contrôle total et opter pour le type de musique dont j’ai toujours eu envie. Mais je reste néanmoins la chanteuse du groupe.

 Apparemment, vous avez changé votre nom de scène, pourquoi ?
« Missiz Fy » est mon nouveau pseudo. Je veux mettre en valeur les femmes. C’est l’un de mes objectifs dans cette œuvre. C’est pourquoi j’ai pris ce nom. Personnellement, les femmes devraient être la clé pour être la première à changer la communauté. J’ai envie de m’exprimer en tant qu’artiste et créer mon propre univers. Ce projet est la concrétisation d’un rêve d’enfant de vouloir changer le monde, tout au moins une petite partie. J’aimerais également parler de thèmes qui me touchent comme le statut de la femme, et relier les gens entre eux.

 Depuis quand chantez-vous ?
Je chante et j’écris des paroles depuis 2003.

n Vers quel style musical et vers quelle composition musicale vous dirigez-vous? De quoi rêvez-vous?
J’ai toujours aimé ne pas m’arrêter sur un style, mon projet solo ira dans ce sens. Tout m’inspire, je suis en pleine phase de composition avec l’aide de l’arrangeur et producteur. Mon style de musique préféré est le soul, mais je n’ai pas vraiment d’attentes précises, je fais de la musique qui me plaît sans concession, avec beaucoup d’honnêteté, et je ne peux qu’espérer que cela touche les gens. Ce sera un format chanson où l’on retrouvera ma voix. C’est assez expérimental pour le moment. Je pense que certains auditeurs qui m’ont connue dans le groupe Raboussa vont le détester, mais j’en prends le risque. Ce sera vraiment de la musique que j’aime et qui me ressemble.

Justement, à l’annonce de votre nouveau projet, comment vos fans ont-ils réagi?
J’ai toujours eu un rapport très privilégié avec mes fans, certains me contactent en privé sur les réseaux sociaux. Ils ont bien réagi parce qu’ils me soutiennent et veulent me voir heureuse. Ils savent que ça ne me convenait plus. Ils savent que je suis en train de préparer mon projet solo, que c’est le début d’une nouvelle histoire.

La suite, pour vous, maintenant ?
Nous sommes en train de peaufiner le deuxième single qui n’est pas encore sorti, même s’il est prêt, ainsi que l’album à suivre. Nous allons commencer par mettre en ligne les tubes ainsi que les vidéos sur nos réseaux et Youtube.

Un dernier mot pour nos lecteurs?
J’invite tous les dissidents à me rejoindre sur les réseaux sociaux afin de ne pas manquer la prochaine sortie de mon nouvel opus, c’est une belle aventure qui commence.

Propos recueillis
par Sitraka Rakotobe