Actualites Social

Examen aléatoire – Faible niveau des élèves dans les EPP

Les élèves des EPP sont sacrifiés sur l’autel de la transigeance

Il ne reste plus que deux semaines. Les élèves dans les établissements publics se trouvent dans une impasse. Les écoles privées n’adhèrent pas au report des examens. Les niveaux des élèves dans les écoles primaires publiques sont lamentables. « Les niveaux des élèves ne sont pas proportionnelles. Les écoles privées ont toujours étudié pendant que les cours sèchent dans les établissements publiques », affirme un parent d’élève. Les enseignants dans les écoles primaires publiques ont pu mesurer les niveaux des élèves et sont également inquiets par rapport aux résultats des tests. « Les résultats des examens risquent d’être médiocres. Nous avons effectué des petits tests quand les cours ont repris récemment. Quatre élèves sur cinquante ont eu la moyenne. Les élèves sont faibles en calcul et français », rapporte un enseignant d’une EPP de la capitale. Malgré la demande de certains parents des établissements scolaires publics, les établissements privés gardent les dates prévues pour les examens. « Nous avons toujours évoqué que les dates d’examen ne changent pas. C’est dans l’intérêt des parents qui ont dépensé beaucoup d’argent durant le gel de l’éducation mais aussi pour les élèves qui ont étudié très fort », explique Patrice Beatrefana, directeur de l’Education fondamentale et de l’alphabétisation au sein du ministère de l’Education nationale.

Textes par Mamisoa Antonia