Actualites Ils ont marqué la semaine Politique

Guy Rivo Randrianarisoa – Le banni

Il fallait s’y attendre. Tout rapprochement des militants du TIM avec Andry Rajoelina est un acte blasphématoire au goût de Marc Ravalomanana. Guy Rivo Randrianarisoa vient d’en faire les frais. Secrétaire général de la commune urbaine d’Antananarivo, CUA, il a visité le grand chantier du côté de Soamandrakizay où vont s’ériger les installations devant accueillir le pape François. Au micro de quelques journalistes, il a affirmé la disponibilité de la CUA à collaborer avec les instances catholiques pour la réussite des événements. Tout en laissant entendre que la CUA n’a pas d’objection à travailler de concert avec le pouvoir central. Pour démentir les fausses idées reçues sur les relations entre les deux entités. Un discours conciliant peu apprécié par ses supérieurs hiérarchiques. Il a été évincé de son poste, mais sous « forme de démission » selon la version communale. Il a été relégué au rang de conseil spécial. Guy Rivo Randrianarisoa a été déjà privé de législatives au cinquième arrondissement au profit d’un chouchou des Ravalomanana.